Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Lancement de la première carte interactive des acteurs de l'économie sociale et solidaire

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

La Chambre française de l'économie sociale et solidaire (ESS France), l'Agence de la transition écologique (Ademe) et l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) ont lancé le 2 juin la première plateforme des acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) actifs pour l'économie circulaire en France. Présentée sous la forme d'une carte interactive, l'initiative « permet aux citoyens, aux entreprises et aux collectivités locales de retrouver tous les acteurs de l'économie circulaire engagés, près de chez eux, dans la gestion des déchets, la réparation des produits ou la lutte contre le gaspillage », expliquent les trois partenaires.

L'outil permet aux acteurs de l'ESS de valoriser leur activité en se répertoriant directement sur la plateforme. Le sujet est important pour les activités liées à la deuxième vie des biens, puisque l'Ademe estime que 60 % des emplois du secteur sont situés dans le champ de l'ESS.

La carte rassemble actuellement 1 500 acteurs dans sept régions pilotes (Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Guyane, Île-de-France, Mayotte, Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire). La liste des activités représentées est très variée : récupération d'invendus, mise à disposition de matériel, vente de pièces détachées, ateliers vélos, repair cafés, activités de collecte de déchets, consigne pour réemploi, réemploi/réutilisation, préparation au recyclage, recyclage, sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire, etc.

« À partir du début 2022, au-delà de l'économie circulaire, la plateforme aura vocation à référencer l'ensemble des acteurs de l'ESS actifs dans les champs de la transition écologique, sur tout le territoire, que ce soit en matière d'agriculture et d'alimentation durables, d'énergie, d'éducation à l'environnement, de mobilité durable, etc. »

« Par ailleurs, la carte est connectée avec la base de données internationale OpenStreetMap en open data », ajoutent les trois acteurs précisant que cela permet de synchroniser automatiquement les données des deux bases.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Mistral+ Top Speed : solution pour le tri des papiers et films plastiques Pellenc ST