Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Ville de Paris va mettre en place une carte thermographique des bâtiments les plus énergivores

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Ville de Paris a annoncé le 19 octobre dans un communiqué qu'elle allait mettre à la disposition des habitants une carte thermographique leur permettant de ''chercher des solutions'' aux déperditions thermiques des bâtiments.

Réalisée sur 500 immeubles de style et d'âge différents, cette carte thermographique sera présentée lors des 2èmes journées parisiennes énergie et climat, qui se tiendront du 22 au 25 octobre au Palais Brongniart à Paris, a indiqué la première adjointe PS au maire de Paris, Anne Hidalgo.

De son côté, l'adjoint à l'environnement de la Mairie de Paris, Denis Baupin a annoncé la mise en place courant 2010 d'un site Internet représentant chaque type d'immeuble, grâce auquel chaque Parisien pourra ''tirer des préconisations générales'' en matière d'économies d'énergie pour son propre immeuble, même si ''cette photographie ne remplace pas un diagnostic thermique''.

Soulignant que la consommation énergétique des 100.000 immeubles parisiens représente la production de quatre centrales nucléaires, M. Baupin a également indiqué que la carte thermographique ne sera pas seulement aérienne, mais également de façade. Si ''les cartes aériennes ne permettent de voir que les déperditions d'énergie par les toits'', cette carte devrait montrer quatre photos de façade par bâtiment, la couleur rouge représentant les pertes d'énergie les plus importantes, a-t-il précisé soulignant que ''les logements sociaux sont mieux isolés que les logements privés, et que 80% du bâti parisien date d'avant les premières réglementations thermiques''.

Réactions1 réaction à cet article

 
Facile à dire

"les logements sociaux sont mieux isolés que les logements privés", sauf que les les logements sociaux sont pour la plupart équipés en chauffage collectif, sans réglage individuel possible. Conséquence, beaucoup de locataires ouvrent les fenêtres en plein hiver pour ne pas mourir de chaud. L'isolation ne fait pas tout Mr Baupin, ouvrez les yeux...

Glop75 | 20 octobre 2009 à 16h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Energie-legal : cabinet d'avocats dédié exclusivement à l'énergie Energie-legal