En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les toitures, nouvelle voie de valorisation des déchets papiers/cartons

Déchets  |    |  Cécile Clicquot de Mentque Actu-Environnement.com

Peut-on faire un toit en papier ? La réponse de la startup Celloz est oui… Cette jeune entreprise parisienne a en effet conçu un nouveau matériau dont la matière première principale est la fibre de cellulose, et en particulier les fibres issues du recyclage du papier/carton. Elles sont assemblées par thermo-pressage, formant un panneau qui est imprégné d'une résine de bois, elle aussi issue de déchets de l'industrie papetière. La stratégie de Celloz est de proposer sur le marché des pièces de toiture prêtes à l'emploi 100% biosourcées, qui puissent venir remplacer des tuiles ou des bacs acier, en reproduisant les formes désirées grâce au moulage.

Fondée en fin d'année 2017, Celloz est aujourd'hui en phase de lancement industriel et commercial. Elle va cibler dans un premier temps le marché des toitures dites "secondaires" (type abris de jardin), via des accords de distribution avec les grandes surfaces de bricolage ou intégrés dans des kits prêts à construire. Ce marché n'est pas négligeable puisqu'il représente déjà 8 millions de mètres carrés en France et laissera le temps à Celloz de finaliser quelques développements et procédures administratives indispensables à l'entame du marché de la construction professionnelle d'ici deux ans.

L'enjeu est aussi pour Celloz de devenir une nouvelle voie durable de valorisation des déchets papiers, sachant que la filière papetière n'absorbe pas aujourd'hui l'intégralité des volumes collectés. Le modèle économique sera de construire des petites unités décentralisées de production au plus près des gisements et des usages. Cela pourrait être particulièrement intéressant en zones insulaires ne disposant pas de voies de valorisation et ne pouvant pas exporter les papiers/cartons pour des questions de coût et de dégradation des matières (humidité).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Cécile Clicquot de Mentque

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…