Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltech souhaite accroître sa production de cellules photovoltaïques

En inaugurant une nouvelle ligne de production de cellules photovoltaïque, Photovoltech, détenu par Total, SUEZ et Imec, souhaite développer sa capacité de transformation du silicium pour accroître sa production de cellules photovoltaïques.

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Photovoltech*, entreprise fondé en décembre 2001 et spécialisée dans la production de cellules photovoltaïques vient d'inaugurer une nouvelle ligne de production de cellules photovoltaïque (PV) à Tirlemont, en Belgique. Détenue par Total, Suez et Imec, un centre européen de recherche en matière de microélectronique, la société souligne dans un communiqué, que cette nouvelle unité qui va passer la production totale de Photovoltech de 20 MWc par an à 80 MWc par an, aura nécessité un investissement de 30 millions d'euros.

A l'occasion de l'inauguration en présence notamment de Kris Peeters, ministre-président de la Flandre, de Christophe de Margerie, directeur général de Total, et de Gérard Mestrallet, président-directeur général de Suez, la société a aussi annoncé un nouvel investissement de 45 millions d'euros pour porter sa capacité totale de production à 140 MWc d'ici à 2009. Une soixantaine d'emplois seront créés.

À l'horizon 2015, Photovoltech prévoit de détenir 4 à 5% du marché mondial de fabrication des cellules, dominé actuellement par l'allemand Q-Cells et le japonais Sharp.

Le directeur général de Total, Christophe de Margerie a signalé dans un communiqué que cette société était l'une des pièces maîtresses sur laquelle Total compte s'appuyer pour bâtir une activité de taille mondiale sur l'ensemble de la chaîne solaire photovoltaïque. Le PDG de Suez, Gérard Mestrallet a affirmé quant à lui que les énergies renouvelables contribueront à apporter une réponse aux grands défis de demain : fournir une énergie fiable, respectueuse de l'environnement et compétitive. Rappelons que le groupe Suez a récemment acquis 50,1% du capital du producteur d'énergie éolienne La Compagnie du Vent, via sa filiale Electrabel de manière à augmenter ses sources de production d'énergies renouvelables.
En 2006, Photovoltech a réalisé un chiffre d'affaires de 40 ME et devrait réaliser cette année un chiffre d'affaires d'environ 70 millions d'euros, soit près de deux fois plus.

Le marché du solaire photovoltaïque connaît en effet une progression de plus de 30% par an depuis 1994 et n'est freiné quasiment que par un manque d'approvisionnement en silicium, principale matière première des photopiles. Cette tension a engendré une augmentation du prix des modules photovoltaïques et entraîne une restructuration importante de la filière. À ce jour, seules les entreprises les plus importantes ont réussi à augmenter leur production en garantissant leur approvisionnement en silicium. Car la construction d'une usine de silicium compétitive exige des investissements considérables.

Rappelons que dans ce contexte, l'usine de silicium à usage solaire Silpro à Saint-Auban devrait quant à elle démarrer sa production en 2008 avec une capacité annuelle initiale de 2 à 3.000 tonnes. Ce projet avait été annoncé le 29 août 2006 à Dignes (04) par les promoteurs du projet, un consortium constitué de la société française Photon Power Technologies (PPT), du groupe néerlandais spécialisé dans la fourniture d'énergie Econcern et de la start-up norvégienne Norsun spécialisée dans la production de support multicouches de cristal de silicium monomère.

Face à ces problèmes d'approvisionnement en silicium, l'industrie du PV envisage de nouvelles technologies comme les systèmes à film mince voire sans silicium, et investi davantage dans la recherche. Les fabricants se regroupent et se tournent vers des méthodes moins gourmandes (ex. : technologie String RibbonTM) qui permettent de consommer jusqu'à 30% de silicium en moins.

Un défi de l'INES consiste par exemple à diversifier l'approvisionnement en silicium qui représente 92 % des cellules solaires à l'heure actuelle. À cet effet, les recherches se concentrent sur l'obtention de silicium métallurgique par un procédé de purification basé sur la fission, sur l'augmentation du rendement de conversion en électricité des cellules solaires (18 % attendus en 2008 contre 16 % aujourd'hui), et sur le développement de nouveaux systèmes de stockage de l'énergie. La problématique ? Passer de 5€ à 1€/Wcrête - c'est-à-dire diminuer le coût du KWh de 50 cts d'euro à 10 cts - et garantir l'efficience des systèmes en terme de rapport durée de vie/usage ! Alternative au silicium : les polymères. Ici, l'objectif est de développer des cellules solaires nanocomposites (inférieure à 0.2 mm d'épaisseur), flexibles et de grande surface. Aujourd'hui, le rendement n'est que de 4 % mais les procédés de production à prix réduit des produits organiques offrent des avantages considérables.


* Photovoltech a été fondée en décembre 2001 à l'initiative de Total, de Suez et d'Imec, qui détiennent aujourd'hui respectivement 47,8 %, 47,8 % et 4,4 % de son capital.

Réactions2 réactions à cet article

 
photovoltaïque

faut-il unvestir comme particulier dans le PV avec les techniques silicium actuelles ? L'énergie grise est très importante (équivalant à 10 ans ??!!)
d'autre part, la technologie décrite dans l'article existe depuis plusieurs années, suivant moi-même la question de près ! et puis attendre jusque quand ?

net | 29 novembre 2007 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:photovoltaïque

10 ans vous etes sur? J'avais le chiffre de 2 ans en tete

ric | 04 décembre 2007 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager