Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : EDF condamnée pour une pollution au tritium à la centrale du Bugey

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Nucléaire : EDF condamnée pour une pollution au tritium à la centrale du Bugey

Le 22 mai, le tribunal de police de Bourg-en-Bresse a reconnu EDF coupable de l'ensemble des infractions pour lesquelles elle était poursuivie dans le cadre d'une pollution au tritium d'une nappe phréatique au Bugey (Ain), rapporte le Réseau « Sortir du nucléaire » (RSN). Le juge a notamment reconnu le non-respect de certains éléments de la réglementation nucléaire. EDF a été condamnée à 3 000 euros d'amende.

En décembre 2017, EDF avait détecté une concentration anormale de tritium dans la nappe phréatique à proximité de la centrale nucléaire du Bugey. « Des pics allant jusqu'à 1 600 becquerels par litre ont été détectés les jours suivants », explique RSN, précisant que ces « concentrations [sont] importantes pour cette substance qui ne devrait exister qu'à l'état de trace dans la nature ».

L'ASN identifie des dysfonctionnements

« Cette pollution radioactive était la troisième survenue au Bugey en l'espace de six ans », explique RSN, qui ajoute qu'« en janvier 2020, du tritium a encore été détecté dans un caniveau, à la suite d'une fuite sur une canalisation ». Le Réseau et des associations antinucléaires locales avaient déposé plainte en mars 2018.

Un rapport d'inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait montré que « cette pollution était la conséquence d'une inquiétante chaîne de dysfonctionnements », explique RSN. L'association cite un défaut de surveillance, l'absence de détection automatique des fuites, l'absence de réaction rapide et l'entretien insuffisant du matériel… « En particulier, deux pompes n'avaient pas fonctionné (l'une d'elles étant défaillante depuis plus d'un an et demi) et un clapet était resté bloqué en position ouverte. Ce dernier n'avait pas fait l'objet de maintenance depuis… 1992 ! »

Pour l'association « ces pollutions doivent nous interpeller sur l'état général de la centrale qui cumule les problèmes liés au vieillissement et au mauvais entretien des équipements ».

Réactions3 réactions à cet article

 

Toutes les centrales sont aussi délabrées.

wibart | 27 mai 2020 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Des pics de 1700 Bq/litre : c'est à peine plus que la radioactivité d'un bonhomme normal, aucun risque donc. Mais il est anormal que les procédures ne soient pas suivies. Quant à amalgamer vieillissement, hors de sujet, et mauvais entretien, de la responsabilité de l'exploitant : la tarte à la crème habituelle des assoc' anti-nuc'...

dmg | 27 mai 2020 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

dmg: si tout va dans le même sens la tarte à la crème va s'étaler! A Tchernobyl aussi le système de surveillance a été défaillant !Aucun relâchement n'est tolérable dans cette industrie et EDF ferait bien de l'avoir toujours en tête.

gaïa94 | 28 mai 2020 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager