Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Centrale nucléaire du Tricastin : quelles seraient les conséquences d'un accident majeur ?

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Si un accident de la même ampleur que celui de Tchernobyl ou celui de Fukushima devait se produire dans la centrale nucléaire du Tricastin, quelles en seraient les conséquences ? Pour répondre à cette question, l'association Greenpeace France s'est tournée vers l'Institut suisse Biosphère : ce dernier a estimé la distribution de la radioactivité qui serait libérée dans ce cas en fonction des conditions météorologiques.

« En moyenne, plus de 13 millions de personnes recevraient une dose supérieure à 1 mSv, qui est la limite pour le public, note l'institut. Plus de 59 0000 personnes en moyenne recevraient une dose supérieure à 20 mSv, qui est la limite pour les radiologues et les salariés du nucléaire. Concernant les situations dites d'urgence, en moyenne, plus de 137 000 personnes seraient confrontées à une dose supérieure à 100 mSv – seuil à partir duquel le dilemme d'évacuation préventive et confinement absolu se poserait et devrait être résolu et mis en œuvre de façon cohérente en quelques heures ».

Des villes comme Montélimar, Valence, Lyon, Marseille mais aussi Bordeaux et Paris ou encore Munich, Milan et Barcelone pourraient être concernées. « La centrale nucléaire du Tricastin, vieillissante et exposée au risque sismique mais qu'EDF veut faire fonctionner encore au moins dix ans, est une menace pour des millions de personnes, d'abord en Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi à l'échelle nationale et européenne », a souligné Roger Spautz, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France.

Réactions13 réactions à cet article

 

le risque zéro n'existe pas et surtout pas dans le nucléaire ! tant que l'état ne dira pas la vérité sur les couts réels de production on continuera à mettre en danger et à ruiner les français !

laurent | 22 juin 2021 à 08h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A priori dans la vallée du Rhône c'est le mistral qui prédomine.
Ce serait donc plutôt Marseille que Paris qui prendrait tout.
En tant que Marseillais je ne suis pas ravi, je préfèrerais le contraire...

(il vaut mieux en rire, puisque de toutes façons cela nous dépasse. je n'utilise plus d'électricité nucléaire chez moi depuis des années)

Philippe | 22 juin 2021 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a quand une remise en cause du choix du combustible??? ne serait il pas grand temps de partir sur le thorium???

Par conte, plus de bombe par ce procédé... mais est-ce réellement un mal???

pour ceux qui le souhaitent, faite une recherche sur ce combustible. Arte a réalisé un reportage qui devrait être vu par le plus grand nombre. cela permettrait peut être de revoir les choses sur nos "choix" stratégiques.

A bon entendeur (ou lecteur plutot ^^ )

ArnauLdL | 22 juin 2021 à 10h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le Tricastin est le site nucléaire le plus encombré d'Europe :4 réacteurs nucléaires EDF -qui fonctionnent épisodiquement- une usine d'enrichissement d'Uranium à l'abandon Eurodif , une partie dédiée au stockage militaire du CEA -classé confidentiel défense- avec beaucoup de matériel à l'abandon.
L'aspect cocasse de ce site c'est qu'Areva a construit une centrale à bois pour alimenter la ferme aux crocodiles et le réseau chaleur de Pierrelatte depuis la fermeture d'Eurodif en 2012 , le raccordement à la centrale EDF étant trop onéreux.

Darwin | 22 juin 2021 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Philippe : comment vous assurez vous de la provenance du courant du secteur ? vous n'êtes pas raccordé au réseau électrique de Rte ?

Nico | 22 juin 2021 à 15h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Nico : j'ai un fournisseur coopératif, d'électricité d'origine renouvelable et locale (Enercoop PACA).
Bien évidemment je ne peux pas le garantir électron par électron à mon compteur... ;-)
Mais tout ce que je consomme est compensé en production par une électricité renouvelable, coopérative et locale.
Pour faire mieux que ça, bien sûr, il faudraitt pouvoir produire son électricité soi-même. Ce n'est pas mon cas. bonne journée,

Philippe | 22 juin 2021 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'article est quand même ouvertement anxiogène et ne décrit pas ce que veulent dire les doses et les seuils repris.
Quel est l'objectif de l'article ? Rappeler que le risque 0 n'existe pas ?
Ce qui est gênant c'est que le public aimerait être pleinement informé de la balance réelle bénéfice risque et pas simplement de la volonté de générer ou faire ressurgir une peur.

@Philippe : le modèle Enercoop est certes intéressant mais à minima en France (et sans doute en europe), il n'est tenable que grâce au fonctionnement en base du nucléaire et dans une bien moindre proportion de l'hydraulique. Pas de nucléaire, pas de maintien possible du réseau. Notamment pour Tricastin, qui est dans un creux en termes de réseau, si on devait la fermer il faudrait compenser par de l'achat chez nos voisins, qui ne sont pas toujours aussi propre que la France en termes de CO2 émis.

Nico | 22 juin 2021 à 16h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Toutes ces centrales refroidies par des rivières devraient être démontées et construites en bord de mer, déjà de base risque divisé par deux sur une presqu'île par 3, et puis l(eau de mer on la boit pas, on n'arrose pas ses légumes avec.
Forcément avec le changement climatique une divergera un jour mieux vaut Fukushima que tchernobil.
fuku quelques villages hs, tcher un département.
Celle de Nogent sur seine personne ne demande sa destruction, les parigots immunisés?
Bon pas de vignoble po grave alors que Tricastin Chateau neuf du pape trop dommage.

pemmore | 23 juin 2021 à 00h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

le problème principal du nucléaire n'est même pas sa dangerosité mais sa rentabilité ! si vous mettez bout à bout toutes les dépenses énergétiques pour produire d'électricité nucléaire vous obtenez un bilan négatif : Extraction, enrichissement fonctionnement, distribution, gestion des déchets, démantèlement, sécurisation, etc ... pour produire 1kwh il faut en dépenser au moins deux !
Ce bilan énergétique catastrophique est connu depuis le début et c'est pour cela qu'on investit à fond perdu dans la recherche pour tenter de rentabiliser cette fabuleuse arnaque !
Le nucléaire a été développé pour la bombe pas pour l'énergie civile ... Anne Lauvergeon a promis des progrès technologiques qui n'arriveront JAMAIS ! le dernier argument fallacieux pour vendre des EPR a été "l'énergie décarbonée" ce qui est tout aussi bidon ! La seule chose de solide pour le nucléaire c'est la facture pour des contribuables, du béton armé pour plusieurs générations ! L'excellence industrielle française n'est que la plus grosse arnaque de la planète et il en faudra des tonnes de cachets d'iode pour faire passer la pilule !

laurent | 24 juin 2021 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"L'industrie nucléaire française est la plus sûre du monde" est ce que déclarait le candidat Xavier BERTRAND ce matin sur France Inter. Cocorico ! Les américains, les soviétiques et les japonais pensaient exactement la même chose de leur propre industrie avant Three Miles Island, Tchernobyl et Fukushima...
Toute interrogation - et encore moins contestation - du choix imposé depuis des décennies de cette industrie est donc totalement inutile et superflu. D'ailleurs, ainsi que la feuille de route de la Convention citoyenne pour le climat l'a encore mis en évidence, il n'y a pas de débat possible sur cette industrie. Qu'importe si elle siphonne les fonds publics, génère des dizaines de centrales bientôt HS (même si EDF fait repousser leur arrêt bien au-delà de la durée de vie prévisionnelle) dont on ne saura quoi faire plus tard (exemple flagrant avec celle de Brennilis), des dizaines de milliers de tonnes de déchets radioactifs pour des centaines de milliers d'années (voir bien plus pour certains isotopes), pas mal d'incidents plus ou moins graves et une omerta sans précédent.

Pégase | 24 juin 2021 à 13h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ pégase "L'industrie nucléaire française est la plus sûre du monde" ! je suis désolé mais Xavier Bertrand a TOTALEMENT RAISON, l'industrie nucléaire est la plus sure source du monde de "cash flow " pour les entreprises qui vident les caisses de l'état ! une mine d'or pour plusieurs générations d'actionnaires , on n'a jamais vu un rendement pareil ! comme disait EDF dans sa pub : "avec le nucléaire on vous doit plus que la lumière" ... la France est un pays qui rayonne dans le monde entier, les doses s'accumulent un peu partout dans le monde et quand on va dépasser la masse critique la réaction en chaine qui va suivre sera terrible pour le pays des lumières ... quand on se rapproche un peu trop du soleil on finit par se bruler les ailes !!!

laurent | 24 juin 2021 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le risque zéro n'existe pas... précepte bateau qu'on met à toutes les sauces ! Mais des accidents tels que ceux de Tchernobyl ou Fukushima ne peuvent tout simplement pas se produire dans les réacteurs de type REP du Tricastin, pour de simples raisons de conception (présence d'une enceinte, double circuit de refroidissement, etc.). Une référence honnête serait l'accident de Three Miles Island en 1979, qui suite à des pannes de signalisation a vu la fusion totale d'un cœur de même type, et qui, avec des dispositifs de sécurité bien moins évolués, n'a conduit qu'à des relâchements de radioactivité hors de l'enceinte très faibles, sans conséquences sanitaires donc (accident dont on fait étonnamment très peu état). Cet article ne vise donc pas à informer mais participe de la doxa anti-nucléaire, et ce n'est pas acceptable.

dmg | 28 juin 2021 à 16h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ dmg : comment ne pas être anti-nucléaire quand on sait que le rendement des centrales nucléaires est négatif ? le risque d'accident est évident mais aujourd'hui ce n'est même plus ça le plus grave, on a vendu une machine qui ne fonctionne pas ! l’énergie miracle était juste une arnaque ! comment va t on expliquer ça aux générations futures qui vont devoir gérer les déchets pendant des milliers d'années ?

laurent | 29 juin 2021 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Portail web de prise de RDV avec les services déchets des collectivités Infinitri