Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Centrale Saint-Alban/Saint-Maurice : l'ASN impose de nouvelles prescriptions à EDF

Risques  |    |  Cyrielle Chazal  |  Actu-Environnement.com

La centrale Saint-Alban/Saint-Maurice (Isère) a subi sa deuxième visite décennale de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Les deux unités de production de la centrale, d'une puissance respective de 1.300 MW, n'ont pas montré d'éléments "s'opposant, de façon générique, à la poursuite du fonctionnement des réacteurs jusqu'à leur troisième visite décennale". Chaque réacteur a notamment été soumis à une épreuve hydraulique.

Cependant, l'ASN conditionne la poursuite du fonctionnement de cette centrale de bord de fleuve à la mise en œuvre par EDF de plusieurs prescriptions. Certaines devront être réalisées avant le 31 décembre 2014.

D'autres seront mises en oeuvre plus tard. C'est le cas de l'amélioration de la tenue du circuit de refroidissement intermédiaire et des groupes frigorifiques de production d'eau glacée. Mais aussi de la modification des automatismes de démarrage des pompes du circuit d'alimentation de secours des générateurs de vapeur et des conditions d'entreposage de gaz sur le site.

Par ailleurs, une prescription concerne le gréement de la filière indépendante de sûreté. Une autre a trait à "la mise en place d'une instrumentation permettant de détecter le colmatage des circuits de la source froide de la centrale".

Le contrôle ainsi opéré est un "réexamen de sûreté", réalisé tous les dix ans, en parallèle d'un contrôle continu mené par l'ASN. Il permet d'examiner "en profondeur l'état des installations". Les prescriptions tiennent compte de "l'évolution des connaissances" et du "retour d'expérience national et international". Il s'assure également que "les phénomènes de vieillissement des installations seront maîtrisés pendant une durée minimale de dix années supplémentaires", c'est-à-dire jusqu'au prochain réexamen.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RED, surveillance caméra thermométrique contre les incendies d'entrepôt KOOI SECURITY