Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Centrale thermique du Larivot en Guyane : les ONG déposent plainte

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

« Face à l'incohérence des discours climatiques du gouvernement », Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement déposent plusieurs recours devant le tribunal administratif de Cayenne. Les associations s'attaquent aux autorisations données à EDF pour lancer la construction d'une nouvelle centrale au fioul à Larivot en Guyane. « La Préfecture de Guyane a accordé fin 2020 le permis de construire, l'autorisation environnementale ainsi que les autorisations administratives de l'oléoduc. La Commission de Régulation de l'Énergie a par la suite pris une délibération tarifaire curieusement avantageuse pour l'énergéticien. Et ce en un temps record, alors que d'autres projets d'énergies renouvelables, plus anciens, n'ont toujours pas obtenu de feu vert », remarquent les associations. Elles comptent dénoncer les impacts de ce projet sur le site visé, un site exposé aux submersions marines et qui abrite des espèces protégées.

Et ce n'est pas le discours du ministère de la Transition écologique, qui assure que la centrale fonctionnera aux biocarburants « dès sa mise en service », qui les rassure. « À ce stade, seule une étude de faisabilité sur cette conversion a été demandée à EDF, sans aucune autre garantie ». Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement sont dubitatives : « sans déroger au droit communautaire, la biomasse liquide ne pourrait qu'être importée, et on connaît déjà les limites de la production d'agrocarburants en métropole… Et sur le papier, il est bien question de démarrer cette centrale au fioul. »

Réactions1 réaction à cet article

 

l'oléoduc passera en zone urbaine et à proximité d'un écoquartier : bonjour futur AZF en Guyane!!!
la centrale EDF est sur un terrain en zone de submersion marine donc dans le champ d'expansion des crues!
Ni le plan de prévention des risques d'inondation, ni le plan de prévention des risques technologiques qui sont des servitudes d'utilité publique n'ont été appliqués à ce terrain de fait inconstructible!!!

Agrail | 24 mars 2021 à 03h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Avec Ingrid control web, intégrez vos centrales ENR au réseau et au marché Sparksis