En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une tendance à la réduction des projets de centrale à charbon sauf en Chine et au Japon

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

« La production mondiale d'électricité à partir du charbon a chuté d'un montant record en 2019, alors que les énergies renouvelables augmentaient et que la demande d'électricité ralentissait », s'est réjoui Christine Shearer, directrice du programme charbon de Global Energy Monitor.

Pour la 5e année, un réseau de chercheurs, Global energy monitor, l'association Greenpeace et l'organisation environnementale Sierra Club, se sont penchés sur les projets et capacités de centrales au charbon. La dernière édition montre une baisse de la construction des centrales à charbon de 16 % par rapport à 2018, et de 66 % par rapport à 2015.

Le chemin reste encore long pour maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 1,5°C : pour rester dans la trajectoire, la consommation d'électricité au charbon doit chuter de 80 % d'ici 2030, selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

La Chine et le Japon en décalage

« La Chine et le Japon sont en décalage avec les tendances mondiales, devenant les plus grands pays construisant de nouvelles centrales au charbon et finançant le développement de l'énergie au charbon en Asie », pointe Gyorgy Dallos, stratège pour Greenpeace International.

Près des deux tiers des 68,3 GW de capacité nouvellement mise en service se trouvent en Chine, selon le rapport. Le Japon prévoit de développer, quant à lui, 11,9 GW de capacité au niveau national, ce qui augmenterait de 50 % les émissions de dioxyde de carbone de sa flotte de charbon existante (de 3,9 à 5,8 milliards de tonnes).

« Le lobby du charbon en Chine fait pression pour que des centaines de nouvelles centrales électriques au charbon voient le jour d'ici 2030, regrette Lauri Myllyvirta, analyste au Centre de recherche sur l'énergie et l'air pur. Alors que les décideurs politiques cherchent des moyens de stimuler l'économie après la crise du coronavirus, une vague de nouvelles centrales au charbon serait le pire type de réponse. »

Réactions1 réaction à cet article

 

Chers amis journalistes.
N'oubliez pas la mise en service d'une très belle centrale charbon/lignite dans la vertueuse Allemagne, à Datteln, où une centrale de 1100 MW flambant neuve va pallier l'absence de l'électricité de Fessenheim.
Vive la transition énergétique !

Albatros | 27 mars 2020 à 14h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager