En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centre de traitement de déchets d'Ivry-sur-Seine : les opposants présentent une alternative zéro enfouissement

Déchets  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Les riverains de l'incinérateur d'Ivry-sur-Seine (94) ont présenté un projet alternatif à celui du Syndicat de traitement des déchets de l'agglomération parisienne (Syctom). Alors que le Syctom prévoit de remplacer d'ici 2023 l'incinérateur actuel (730.000 tonnes/an) par un incinérateur plus petit (350.000 tonnes/an), un tri-mécano-biologique (TMB) et une unité de méthanisation, le projet alternatif axe sur la réduction des déchets à la source et un meilleur tri.

Renforcement des consignes de tri, promotion du compostage collectif et mise en place progressive de la collecte des biodéchets à la source… toutes les options sont proposées. Au final, ce plan alternatif réduit le volume d'ordures résiduelles à traiter à 1,2 million de tonnes d'ici 2023 contre 1,9 Mt en 2014. L'alternative propose surtout de mieux mobiliser les équipements existants répartis sur toute l'Ile-de-France pour réduire à zéro l'enfouissement d'OMR. Tous les résidus seraient orientés vers l'incinération dont la capacité totale serait d'1,2 million de tonnes.

Le projet alternatif maintient par ailleurs les capacités des incinérateurs à fournir de la chaleur au réseau de chaleur urbain. "L'incinérateur d'Ivry produit 1 TWh par an de chaleur, soit 15% de la chaleur acheminée par la CPCU et 5% du chauffage collectif sur Paris. Le plan IP13 prévoit un maintien de ces chiffres. Ne pas reconstruire l'incinérateur d'Ivry, c'est donc aussi sortir du schéma où les déchets doivent être produits pour ensuite fournir de la chaleur", expliquent ses rédacteurs.

Le budget total serait au maximum de 200 millions d'euros contre 1 milliard d'euros TTC destinés aux travaux de construction/reconstruction prévus par le Syctom.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…