En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centre de tri : bien s'équiper pour gagner en efficacité

Le tri des déchets est une étape clé pour améliorer la valorisation matière. Le choix des équipements conditionne la valeur et le devenir de chaque fraction triée et par conséquent la rentabilité du site. Exemple chez Braley environnement.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Centre de tri : bien s'équiper pour gagner en efficacité

Recycler plus et mieux, tel est l'un des objectifs de la réglementation européenne et française en matière de déchets. Cela passera notamment par une amélioration des techniques de tri des déchets afin d'extraire tout ce qui est valorisable. Dans le cadre de sa mission de conseil et d'appui envers ses adhérents, la fédération du recyclage Federec a mis en avant récemment un site de recyclage qui a su gagner en efficacité.

Le site de Braley environnement à Bosouls dans l'Aveyron s'est équipé d'une nouvelle chaîne de criblage pour optimiser la valorisation matière des déchets industriels banals (DIB). En choisissant un équipement à la fois rapide mais pas trop afin de garder une bonne qualité de tri, le site a pu augmenter la quantité de matière valorisable et réduire le volume de refus de tri. Cerise sur le gâteau, ce refus auparavant destiné à l'enfouissement en centre de stockage a gagné lui aussi en intérêt en devenant éligible à la catégorie des combustibles solides de récupération (CSR).

Concrètement, les CSR sont des déchets solides broyés de telle sorte à pouvoir être consumés dans des installations de co-incinération, et tout particulièrement en cimenteries en ce qui concerne la France. Les industries consommant de grandes quantités de combustibles s'y intéressent de plus en plus vue la hausse du prix des énergies fossiles.

Du photovoltaïque dans les déchets

Question performance environnementale, le directeur du site est allé plus loin en équipant son toit de 8.700 m2 de panneaux solaires photovoltaïques produisant près de 1.000 MWh par an. L'installation est complétée par un système de récupération de la chaleur émise par les panneaux. Des canalisations mises en place sous la toiture et reliées à un système d'aspiration récupèrent la chaleur qui sert à chauffer les cabines de tri où se situe le personnel via une pompe à chaleur.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…