En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Céréales : l'UE propose de fixer à 0% le taux de mise en jachère obligatoire

Agroécologie  |    |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne a proposé le 13 septembre de fixer à 0 % le taux de mise en jachère obligatoire pour les semis de l'automne 2007 et ceux du printemps 2008. Dans les 27 États membres de l'Union européenne, une récolte 2006 moins importante que prévu (265,5 millions de tonnes) a entraîné des tensions dans l'approvisionnement vers la fin de la campagne de commercialisation 2006/2007 et une hausse historique des prix. Les stocks d'intervention ont fondu, passant de 14 millions de tonnes au début de la campagne 2006/2007 à environ 1 million de tonnes aujourd'hui, et sont principalement constitués de maïs détenu en Hongrie.
Ramener le taux de mise en jachère obligatoire de 10 % à 0 % devrait permettre d'augmenter la production d'au moins 10 millions de tonnes, indique la Commission. Un taux de mise en jachère obligatoire nul permettrait à l'Union de produire au moins 10 millions de tonnes supplémentaires, ce qui contribuerait à faire baisser la tension régnant sur le marché, a déclaré Mme Mariann Fischer Boel, membre de la Commission chargé de l'agriculture et du développement rural. Les terres actuellement concernées par la mise en jachère obligatoire dans l'Union européenne représentent une superficie de 3,8 millions d'hectares. Si le taux de mise en jachère obligatoire était ramené à 0 %, on estime qu'entre 1,6 et 2,9 millions d'hectares pourraient être à nouveau consacrés à la production agricole. L'avenir du système de mise en jachère obligatoire fera partie du débat qui sera lancé en novembre par la communication sur le ''bilan de santé de la PAC''. Il s'agira notamment de voir comment préserver les effets positifs de ce système sur l'environnement. La fixation d'un taux nul n'oblige pas les agriculteurs à cultiver leurs terres. Ils peuvent, s'ils le souhaitent, les maintenir en jachère et continuer de mettre en œuvre des programmes en faveur de l'environnement, précise la Commission européenne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…