Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La certification Ports Propres, pour une meilleure gestion des déchets

Eaux usées, eaux de carénage, huiles, hydrocarbure, déchets en tous genres… Les pollutions dans les ports de plaisance peuvent être globalement maîtrisées avec la mise en place de différentes mesures efficaces, reportage à Saintes-Maries-de-la-Mer.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste Clarke  |  Actu-Environnement.com

Dans le port Gardian de Saintes-Mairies-de-la-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, un drapeau flotte fièrement au-dessus des bateaux de plaisance sur lequel est écrit « Ports Propres ».

Ce drapeau indique que le port respecte les normes de la certification du même nom.

Un engagement du port pour gérer correctement toutes les pollutions qui pourraient venir de ses activités. Plusieurs services sont mis gratuitement à disposition des plaisanciers et aussi des pêcheurs : une déchèterie pour trier les déchets d'emballages classiques et aussi les déchets toxiques et dangereux ; un service de collecte des eaux usées contenu dans les cuves des bateaux, là encore, gratuitement ; des installations qui permettent d'épurer les eaux de carénage souillées par des produits toxiques comme la peinture antifouling (qui permet de protéger la coque du bateau), voir le reportage vidéo.

Aussi, le port dispose de matériels pour confiner une pollution accidentelle aux hydrocarbures avec des barrages flottants. Les équipes sont formées pour initier et inciter aux bonnes pratiques environnementales. Des tracts sont distribués aux usagés.

Aller plus loin dans la démarche en incluant la biodiversité

Cette certification est délivrée par Afnor Certification au bout d'un certain nombre de démarches des postulants pour respecter des normes bien établies. Une certification est valide trois ans. Le port est audité chaque année. Il faut tout de même payer entre 1.500 et 2.000 euros par an (en fonction de la taille du port). Çela parait cher, mais selon le gestionnaire, ça permet de donner au plaisancier la certitude d'un excellent niveau de service d'un point de vue environnemental et propreté, ça donne de la lisibilité et c'est bon pour l'image du port et même de la commune.

D'ailleurs, le port Gardian vise le deuxième échelon de la certification ; « Ports Propres Actifs en Biodiversité » qui consiste à mettre en place chaque année des mesures en faveur de la biodiversité. Des « biohut » ont été installées sur la paroi d'un quai ; des nurseries pour les juvéniles de poissons qui ne trouvaient plus d'abris pour se reproduire à la suite de l'artificialisation du milieu naturel avec la construction du port. D'autres projets sont à l'étude, comme l'installation de nichoirs. Le port Gardian a été soutenu et accompagné par l'union des ports de plaisance de la région PACA, ambassadeur de cette certification.

En France, il y aurait à ce jour 93 ports certifiés « Ports Propres » (dont 30 « Actifs en Biodiversité ») et 58 autres engagés dans la démarche, principalement sur le pourtour méditerranéen et sur la côte bretonne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Cuves ASF / ASP pour le transport des déchets liquides, pâteux ou solides DENIOS