Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Autoroute A9 : Le CGEDD publie son rapport

Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Le conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) vient de publier son rapport concernant les projets d'élargissement et de déplacement de l'Autoroute A9 à Montpellier. Alors qu'au départ, il était envisagé de doubler l'autoroute actuelle, le CGEDD a estimé que ce projet était inadéquat avec le respect des riverains, des territoires et de la biodiversité. Le Conseil a donc étudié plusieurs projets alternatifs qu'il détaille dans son rapport.

Le CGEDD propose notamment de déplacer l'autoroute A9 plus au Sud dans l'agglomération de Montpellier sur une portion de 12 kilomètres entre Saint Jean de Védas et Montpellier Est. Ce déplacement serait réalisé à seulement 4 voies et la nouvelle portion serait implanté le long de la ligne ferroviaire du contournement de Nîmes et Montpellier pour minimiser les effets de coupures. Par ailleurs, l'autoroute A9 existante dans l'agglomération montpelliéraine serait transférée aux collectivités locales et requalifiée en boulevard urbain avec une voie réservée aux transports en commun et aux modes doux.

Réactions2 réactions à cet article

 
Prévisions fantaisistes

"Selon les prévisions d'ASF, [...], les trafics moyens
attendus en 2032 seraient de l'ordre de 100 000 véh/jour de part et d'autre du projet [...]"

Bien malin à mon avis quoi est capable de chiffrer de genre de choses à 20 ANS ! Sauf peut-être à jouer du "tirage du chapeau", ce qui est pratique quand c'est justement le gestionnaire de l'autoroute qui donne ses chiffres...

Colibri | 13 septembre 2009 à 15h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La requête pour doublement de l’A9 est due à une dérive de nos élus qui l’ont demandé et un accord inacceptable de l’Etat.
Cette position est injuste et ne répond pas à l’intérêt général car elle ne résoudra pas les problèmes des automobilistes et les bouchons aux entrées de Montpellier.
Elle conforte l’idée de Montpellier Agglomération et de son laxisme qui, après avoir engagé depuis très longtemps une urbanisation intensive, n’a pas pris en compte le développement routier et autoroutier correspondant avec les nuisances environnementales très importantes.
L’autoroute A9B permettrait d’aggraver la pollution de la partie Sud de Montpellier et si l’on ajoute l’agression permanente des excès de l’urbanisation en zone sensible de Richter Port Mariane… elle accentuerait les risques liés aux inondations pour le Sud de Montpellier, Lattes, Pérols et Palavas.

La cause principale des bouchons est due à l’absence d’une ceinture autoroutière et les entrées dans Montpellier qui n’acceptent plus le flux des véhicules aux heures de pointe. L’autre facteur de ralentissement est due au passage du Tram qui, au lieu d’utiliser un espace, soit sous-terrain, soit aérien, réduit le champ laissé aux véhicules.
Voici une proposition qui permettrait d’optimiser durablement le flux des véhicules :
Afin d’améliorer efficacement la circulation, pourquoi ne pas créer un contournement autoroutier avec une liaison, à l’Ouest de Montpellier, A9/A75 et une liaison à l’Est, A9/A75 et enfin, de

Jacky | 23 février 2011 à 18h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrages de confinement pour débris flottants DIFOPE