Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les acteurs de la chaîne logistique et du transport routier renouvellent leur engagement pour l'environnement

Transport  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Les acteurs de la chaîne logistique et du transport routier ont signé le renouvellement de leurs « engagements volontaires pour l'environnement » (programme Eve) dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergies (CEE). Ces derniers seront reconduits jusqu'au 31 décembre 2023. L'objectif général du programme Eve est de contribuer à l'ambition fixée par la stratégie nationale bas carbone : la décarbonation complète du secteur à horizon 2050 avec comme point d'étape une réduction de 28 % des émissions en 2030 par rapport à 2015. Cette seconde convention réunit le ministère de la Transition écologique, l'Ademe, les organisations professionnelles du secteur et l'entreprise d'accompagnement des économies d'énergie Eco CO2 ainsi que les financeurs - sept fournisseurs d'énergie.

Éviter 3 millions de tonnes équivalent CO2 par an

« Eve 2 se doit d'être encore plus ambitieux, car il nous faudra faire mieux, plus et plus vite pour contribuer à répondre à l'urgence climatique », a pointé Arnaud Leroy, président directeur général de l'Ademe. Le programme compte déployer trois dispositifs d'engagements volontaires : la démarche d'accompagnement « Objectif CO2 » pour les transporteurs de marchandises et de voyageurs ; Fret 21 pour les chargeurs et la charte EVcom pour les commissionnaires. La plateforme d'échange de données environnementales, PFE-DET vise à faciliter les échanges de données entre les entreprises bénéficiaires.

Le programme Eve 2 prévoit également la création d'un label reconnu par les instances publiques pour valoriser la performance environnementale transport et logistique des chargeurs et des entreprises assurant elles-mêmes le transport de leurs marchandises.

Pour la période 2021 – 2023, l'objectif fixé est de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de près de 3 millions de tonnes équivalent CO2 par an. Pour cela, le programme compte sensibiliser 6 900 établissements (3 900 pour Eve 1), engager 2 000 entreprises (1 039 pour la précédente période) et en labellisés 940 (contre 337 de 2018 à fin 2020).

Réactions2 réactions à cet article

 

Décarbonation à l'horizon 2050 !! Et ils se gargarisent avec ça! Le grand n'importe quoi comme dab. Moi je souhaite que tous ces entrepreneurs soient engloutis dans des coulées de boue et des inondations, ce ne serait que le juste retour des choses après leur lobbying continu et irrépressible auprès des pouvoirs publics, qui aménagent le territoire pour eux au détriment du ferroviaire.

gaïa94 | 13 juillet 2021 à 10h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En 2050, nous aurons atteint les 2°C, seuil considéré comme fatidique vis-à-vis d'un éventuel emballement climatique... sans parler de l'inertie sur plusieurs décennies du changement climatique. Bref, pas de quoi faire la fête avec ce type d'annonces.

Matthieu F. | 13 juillet 2021 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager