En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La chaleur géothermique se développe doucement, mais sûrement

La chaleur géothermique, qu'elle soit distribuée en réseau ou produite par des installations individuelles, se développe en Europe, à un rythme lent mais régulier. La France fait partie des champions de cette source d'énergie renouvelable.

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
La chaleur géothermique se développe doucement, mais sûrement
Environnement & Technique N°370 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°370
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

"Le recours à la géothermie, particulièrement pour la chaleur, augmente lentement mais de manière régulière à travers l'Europe", analyse Ruggero Bertani, le président du Conseil européen de la géothermie (Egec), dans un nouveau rapport sur le marché de la géothermie, publié le 17 mai.

"Au cours des cinq dernières années (2012-2016), un nombre conséquent de projets a été développé en Europe. L'énergie géothermique est en passe de devenir un acteur clé du marché européen de l'énergie", analyse l'association. Elle regrette cependant les faibles incitations en faveur des technologies de chaleur et de froid renouvelable, notamment dans le paquet européen pour une énergie propre. L'Egec demande donc au Parlement et au Conseil européens d'enrichir ce paquet législatif.

Le chauffage urbain en progression

   
Capacité géothermique installée en 2016 pour la production d'électricité et de chaleur renouvelable © Egec
 
   
La géothermie pour le chauffage et le froid urbains devrait connaître une expansion rapide dans les années à venir. Entre 2012 et 2016, 51 nouvelles installations ont été mises en service, ce qui représente une progression annuelle de 10%. Au total, la capacité installée en Europe représente 4,9 GW thermiques, pour 280 installations opérationnelles fin 2016. La France fait partie des principaux marchés, avec l'Islande, l'Allemagne et la Hongrie. En 2015, la France a produit 1.335 GWh de chaleur urbaine à partir de géothermie, se plaçant deuxième derrière l'Islande qui a produit 6.421 GWh.

"De nouveaux réseaux sont en construction et des réseaux existants fonctionnant avec des énergies fossiles sont en train d'être convertis à la chaleur géothermique", souligne l'Egec. Les nouveaux réseaux de chaleur ont représenté deux tiers des projets développés entre 2012 et 2016. Plus de 200 projets sont planifiés, pour une capacité totale installée estimée à 6,5 GWth d'ici la fin de la décennie. L'Egec estime que le potentiel à exploiter est encore énorme : 25% des Européens vivraient dans des zones qui pourraient être couvertes par la chaleur géothermique urbaine.

La petite géothermie ralentit

La géothermie peu profonde reste cependant le plus grand marché, bien que le rythme d'installation ralentisse. Fin 2015, plus de 20 GWth étaient installés, via 1,7 millions d'installations en Europe. La Suède est le champion de la petite géothermie, avec plus de 500.000 installations opérationnelles en 2015. L'Allemagne est deuxième, avec plus de 300.000 installations, suivie par la France, avec 200.000 unités opérationnelles. Avec la Suisse, ces trois pays représentent 70% de la petite géothermie en Europe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…