En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Champs électromagnétiques au travail : la nouvelle directive publiée

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

La nouvelle directive qui fixe les prescriptions minimales de sécurité et de santé applicables aux travailleurs exposés à des champs électromagnétiques a été publiée au Journal officiel de l'UE le 29 juin. Elle devra être transposée par les Etats membres avant le 1er juillet 2016.

La directive concerne "l'ensemble des effets biophysiques connus, directs et indirects, produits par des champs électromagnétiques". Les valeurs limites d'exposition (VLE) qu'elle fixe ne couvrent que "les liens scientifiquement bien établis" entre les effets biophysiques directs à court terme et l'exposition aux champs électromagnétiques.

Le texte ne couvre pas les effets à long terme potentiels, mais prévoit la prise en compte par la Commission de l'évolution des connaissances scientifiques en la matière. Il ne porte pas non plus sur les risques découlant d'un contact avec des conducteurs sous tension.

Des possibilités de dérogations

Le texte prévoit des possibilités de dérogations pour les applications médicales utilisant l'imagerie par résonnance magnétique (IRM), pour certains secteurs d'activités spécifiques sur décision des Etats membres, mais uniquement dans des circonstances dûment justifiées et en cas de dépassement temporaire des limites. Il autorise également la mise en œuvre de systèmes de protection spécifique pour le personnel travaillant dans des installations militaires.

La nouvelle directive abroge celle de 2004 qui n'avait jamais été appliquée du fait de l'opposition de la communauté médicale aux contraintes imposées par ce texte sur l'utilisation de l'imagerie médicale, ainsi que de certaines activités industrielles en raison des VLE jugées trop strictes.

Réactions1 réaction à cet article

 

.... la non application de la circulaire de 204 ... pour la protection des personnels exposés révèle le cynisme
... et pourtant il y eut les le sang contaminé ... etc...

la mise en danger d'autrui par négligence ne correspond -t-elle pas à un fait répréhensible par la loi ? ressort de quelle juridiction ?

quand le danger est favorisé d'une façon ou l'autre par
les détenteurs de la connaissance, de l'information dans des fonctions de protection (!!!) et de soin (!!!) le citoyen et patient peut s'inquiéter

(cela rappelle Epinal et l'exposition inconsidérée aux rayons de patients en soin, que sont devenus les personnels de radiothérapie ?

invraisemblablegachis | 02 juillet 2013 à 12h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…