Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le changement climatique augmente la fréquence des feux de forêt en Europe

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

L'impact du changement climatique « devient plus perceptible chaque année » sur l'augmentation des incendies de forêt en Europe, prévient le Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC). « On observe une tendance à la hausse des risques d'incendie, à l'allongement des périodes de feux saisonniers et au déclenchement de "mégafeux" intenses à propagation rapide, contre lesquels les moyens de lutte traditionnels sont d'un faible secours », souligne le JRC. Ainsi, en 2020, environ 340 000 hectares de forêt ont brûlé dans l'ensemble de l'Union européenne, selon son dernier rapport annuel, publié fin octobre. Cela représente « 30 % de plus que la superficie du Luxembourg ». L'an dernier, les pays le plus touchés ont été la Roumanie, suivie du Portugal, de l'Espagne et de l'Italie.

Les feux de forêt ont à nouveau « durement frappé », en 2020, des zones protégées du réseau européen Natura 2000, précise le JRC. Dans ces zones, 136 331 hectares ont été ravagés, soit environ 40 % de la superficie totale brûlée en 2020. « Comme en 2019, malheureusement, près de la moitié des zones brûlées appartenant à des sites Natura 2000 se situaient en Roumanie, principalement dans la réserve naturelle du delta du Danube. » En outre, les feux de forêt les plus importants de 2020 se sont produits en dehors de l'UE, en Ukraine, à proximité du réacteur nucléaire sous confinement de Tchernobyl.

Pour 2021, la saison des feux devrait être « pire », alerte le JRC : « Cette année, environ 130 000 ha étaient déjà partis en fumée à la fin du mois de juin, qui correspond habituellement au début de la saison des incendies. » Quelque 500 000 hectares ont déjà été consumés, « dont 61 % de forêts qui mettront des années à se reconstituer ». Et environ 25 % des zones brûlées en Europe sont situées déjà sur des sites Natura 2000. Les incendies ne touchent plus uniquement les pays du sud, « mais représentent aussi une menace croissante pour l'Europe centrale et septentrionale », prévient le JRC.

Pour Virginijus Sinkevičius, commissaire européen chargé de l'Environnement, des Océans et de la Pêche, « le changement climatique agit sur la durée et la gravité de la saison des feux, ce qui met en danger davantage de vies et détruit la nature. Le rapport montre à quel point l'année écoulée a été dévastatrice, comme en attestent les données recueillies. La Commission européenne a adopté une nouvelle stratégie de l'UE pour les forêts, afin d'accroître la résilience des forêts en Europe ».

Réactions2 réactions à cet article

 

Difficile de retourner au Moyen Âge.
Nos technologies, nos règlementations, nos multiples centres de décision prouvent une volonté d'améliorer la vie humaine sur la planète.
Mais j'ai bien l'impression qu'on ne va pas vers l'entente cordiale et qu'inéluctablement les conflits vont s'amplifier.

28plouki | 08 novembre 2021 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et l'abandon de la gestion des forêts - entretien, zones coupe-feux, surveillance - et l'ensauvagement qui s'ensuit n'arrange certainement pas les choses.

Albatros | 08 novembre 2021 à 16h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

METEONORM, base de données météorologiques mondiale CSTB