En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Changement climatique : des scientifiques affinent les impacts sur le débit du Rhin

Eau  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com
Changement climatique : des scientifiques affinent les impacts sur le débit du Rhin
Environnement & Technique N°381 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°381
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

Quels seront les impacts du changement climatique sur le débit du Rhin ? Bien estimer les variations de ce fleuve s'avère capital. Ce dernier assure différents rôles sensibles : alimentation en eau potable, navigation, production hydroélectrique, etc. Pour répondre à cette question, les scientifiques du projet Mosarh21 ont utilisé les dernières simulations climatiques du 5ème rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) pour alimenter deux modèles hydrologiques (GRSD et LARSIM).

Résultats : concernant les débits d'étiages, ces derniers devraient diminuer dans un futur proche (2021-2050). A une échelle plus lointaine (2071-2100), les variations sont plus incertaines. Selon le scénario du Giec, les scientifiques prévoient une baisse drastique ou une augmentation sensible.

Les débits annuels moyens devraient quant à eux légèrement augmenter. Cette hausse pourrait devenir importante pour le scénario le plus pessimiste en termes de réchauffement climatique. L'aléa de crue devrait s'intensifier dans un futur proche. Les évolutions à horizon 2071-2100 restent en revanche incertaines, les projections hydrologiques étant divergentes.

Ce projet a également permis d'élaborer des fiches destinés aux gestionnaires et décideurs qui présentent les évolutions du climat, des crues et des étiages des 70 sous-bassins versants. "Ces outils doivent permettre à chaque gestionnaire/décideur d'appréhender l'évolution de son bassin selon les différents scénarios climatiques possibles et d'envisager les adaptations nécessaires selon le scénario qu'il souhaite privilégier", pointe Guillaume Thirel, chargé de recherche en hydrologie à l'Irstea, responsable du projet.

Réactions2 réactions à cet article

 

"Selon le scénario du Giec, les scientifiques prévoient une baisse drastique ou une augmentation sensible". Ce qui veut dire qu'ils n'en savent rien et que cette étude ne sert à rien. Si l'on me dit que demain il pleuvra et qu'il fera 5°C, et qu'en même temps, on me dit qu'il fera 35°C avec du beau temps, cela n'a aucun intérêt.

jipebe29 | 13 mai 2018 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonsoir ! les effets des dérèglements climatiques commencent à sensibiliser les esprits.que l'on tienne compte pour prévenir les dégâts. pensons à reboiser pour lutter contre ces effets. A+

DAOUD | 14 mai 2018 à 21h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…