En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des scientifiques montrent que le changement climatique rend plus fréquentes les vagues de chaleur en Europe

Risques  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com
Des scientifiques montrent que le changement climatique rend plus fréquentes les vagues de chaleur en Europe

Le changement climatique a doublé la probabilité que des vagues de chaleur surviennent dans le Nord de l'Europe, ont observé des scientifiques du World Weather Attribution (WWA) lors d'une recherche.

Les chercheurs ont comparé les températures actuelles aux records historiques de sept stations du Nord de l'Europe (Danemark, Finlande, Irlande, Norvège, Pays-Bas et Suède) et ont utilisé des modèles informatiques pour estimer l'impact du changement climatique lié aux activités humaines.

"Nous avons observé qu'à la station météo du cercle arctique, la chaleur actuelle est sans précédent dans l'historique des mesures", a déclaré Jan Van Oldenborgh, scientifique ayant participé à l'étude. Mais il ajoute qu'il est difficile de quantifier la hausse de probabilité des stations les plus au Nord car les températures d'été varient beaucoup d'une année à l'autre à ces endroits, rendant impossible l'estimation d'une tendance.

En revanche, pour les trois stations plus au Sud, "le record historique nous permet d'estimer des probabilités de hausse de fréquence des vagues de chaleur dues au changement climatique anthropique". Ainsi, ces événements sont susceptibles d'arriver deux fois plus à Dublin (Irlande), 3,3 fois plus à De Bild (Pays-Bas), et même cinq fois plus à Copenhague (Danemark).

Les climatologues savent désormais établir un lien, de nature non pas causal mais probabiliste, entre les événements extrêmes et les grandes tendances liées au changement climatique. Ils peuvent avancer que le signal du changement climatique est "sans ambiguïté".

Le WWA prévoit de publier ces résultats plus formellement dans une revue scientifique.

Réactions3 réactions à cet article

 

C'est quoi, ce WWA ? Une ONG chargée de promouvoir l'idéologie du réchauffement climatique anthropique ?

jipebe29 | 30 juillet 2018 à 07h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

« Our computer models simulate the climate for the next century, producing predictions of temperature, rainfall and the probability of extreme weather events”. Donc WWA fait tourner des modèles numériques utilisant les mêmes hypothèses d’entrée que celles du GIEC/IPCC, tout comme les autres modèles numériques qui ne cessent de se planter. Donc la crédibilité des propos de WWA est nulle.

jipebe29 | 30 juillet 2018 à 08h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ils sont futés, ces climatologues : comme il n’y a pas de lien causal entre les canicules et le réchauffement climatique, ils utilisent une probabilité qui sert de caution à leur idéologie réchauffiste. En fait, tout comme a climatologie/météorologie mainstream, ils n’ont rien compris aux échanges dynamiques d’air et d’énergie, pilotés par les anticyclones mobiles polaires (modèle AMP de climatologue Marcel Leroux). Les trajectoires et les agglutinations anticycloniques des AMP n’ont rien à voir avec un supposé réchauffement global, d’autant qu’il n‘y en a quasiment plus depuis le début des années 2000.

jipebe29 | 30 juillet 2018 à 08h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…