Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Ademe change de signature

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
L'Ademe change de signature

L'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) change de signature et devient l'Agence de la transition écologique. Un changement discret qui s'accompagne d'un nouveau visuel mais qui ne modifie pas le champ d'action de l'Agence. Cette nouvelle griffe est surtout l'occasion de mieux refléter ce périmètre qui a fortement évolué depuis sa création, il y a trente ans : « Les enjeux de société ont évolué et les missions de l'Ademe avec. Elles sont aujourd'hui nombreuses et concernent tous les domaines de la transition écologique, de l'économie circulaire à la pollution de l'air, en passant par l'urbanisme. Il était temps d'actualiser cette signature afin qu'elle soit plus en phase avec les réalités de terrain », explique Fabrice Boissier, directeur général délégué de l'Ademe.

Au cours des dernières années, et au fil des lois environnementales, les missions de l'Ademe ont en effet été élargies. Dernier exemple en date : la loi économie circulaire lui confie désormais la supervision des filières REP (Responsabilité élargie du producteur). De missions au départ plutôt techniques, le rôle de l'Ademe a aussi évolué vers des expertises plus sociologiques, un élément déterminant de la transition écologique.

Réactions2 réactions à cet article

 

L'ADEME était une fusion plus ou moins réussie de trois structures l'ANRED , L'AFME et l'AQUA .

Les choix assez "politico-copinant" de ses présidents successifs ne furent pas tellement très heureux.

Wikipédia parle déjà de l'ATE, ex-ADEME.

On modifiera encore ce logo quand ?

Après le confinement ?

Sagecol | 20 avril 2020 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il serait beaucoup plus important que l'ADEME vire sa cuti en divorçant totalement de ses démons syndicalistes particulièrement pro éoliens. Il ne serait pas inutile de rappeler de temps en temps l’histoire du sous directeur de l'ADEME devenu (?) président du syndicat des énergies renouvelables !

zhaooo2000 | 20 avril 2020 à 11h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP