En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une charte pour faciliter l'acceptabilité des projets éoliens et leur intégration dans les territoires

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

L'association Amorce a présenté, le 3 septembre, une charte pour le développement de projets éoliens territoriaux. Après avoir ouvert le dialogue avec le syndicat des énergies renouvelables (SER) et le syndicat France Energie Eolienne (FEE), l'association des collectivités estime qu'un portage territorial des projets éoliens peut "faciliter leur acceptabilité, favoriser leur appropriation par la population locale et améliorer les retombées socio-économiques locales". Or, pour cela, le dialogue avec les développeurs doit être amélioré, c'est l'objectif de la charte.

En amont, la charte engage le développeur à contacter la collectivité avant toute prospection, afin que celle-ci se positionne sur l'opportunité d'un développement éolien et sur les détails du projet envisagé (zonage, modalités de sélection…).

La collectivité doit être associée au développement du projet : dispositif de suivi, concertation, information du public… Elle doit également veiller à ce que les élus qui suivent le dossier n'aient pas d'intérêt direct ou indirect sur celui-ci. Le développeur quant à lui doit proposer une méthode de travail visant à associer les acteurs locaux au montage du projet et étudier, si la demande lui en est faite, la possibilité d'une participation publique ou citoyenne au projet. Afin de favoriser l'activité économique locale, la collectivité doit fournir au développeur l'ensemble des prestataires locaux susceptibles d'intervenir sur le projet.

Pendant la phase d'exploitation, des rapports d'activités devront être transmis afin que la collectivité puisse poursuivre l'information du public.

Réactions10 réactions à cet article

 

c'est une bonne chose , qui ne satisfera pas les anti éoliens primaires, ce qui n'a entre nous aucune importance

lio | 04 septembre 2014 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Lio, Je ne vous comprends pas. Comment définissez vous un "anti éolien primaire" et comment le différenciez-vous d'un anti-éolien secondaire ou tertiaire ?

Zugzwang | 04 septembre 2014 à 14h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

opposition de principe, allergie esthétique totalement subjective, rejet systématique de tout arguments, en général associé a une addiction au nucléaire

lio | 05 septembre 2014 à 09h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Juste pour vous dire que je n'ai de nouveau pas compris votre réponse, il manque certainement quelques mots, quelques majuscules, ...
"opposition de principe" suggère t-il d'opposer un seul principe à lui-même (!) à moins qu'il ne s'agisse d'une opposition par principe (?). Et on ne saura donc jamais ce qu'est pour vous un anti-éolien secondaire.
Vos nombreux messages généralement dénués d'argument fiables et référencés, doublé de votre français lamentable m'ennuie et la pauvreté de votre réflexion ne laisse de toute façon aucun argument auquel on pourrait s'opposer. Je m'abstiendrai dans le futur de porter trop d'attention à vos messages, à moins qu'il nous vienne un jour l'envie de faire partager vos idées et vos points de vue ainsi qu'une construction logique de votre discours afin de donner une chance aux gens qui vous lisent de se ranger du coté de vos arguments si toutefois ils les partagent.

Zugzwang | 05 septembre 2014 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Primaire vous devriez pourtant comprendre ce mot Zugzwang!! vous êtes un prétentieux, c'est la première fois que je vais au bout d'une de vos interventions, l'ennui étant généralement le mot qui vient à l'esprit quand on vous lit, et comme je n’emmène pas mon ordinateur dans les toilettes, je préfère m'abstenir de perdre mon temps à lire vos posts.

lio | 06 septembre 2014 à 09h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je ne partage pas l'"approche" un peu rentre dedans de Lio mais force est de constater que quelques soit les approches, mesures ou toutes propositions faites pour l'implantation d'un projet éolien, bon nombre d'intervenants du forum ne sauraient trouver satisfaction que dans le seul arrêt de la filière. Les arguments stéréotypés, qui traversent les âges ont la peau dure et je ne trouve pas non plus que l'argumentaire anti-éolien soit plus pertinent ou mieux documenté...
Pour le reste, il ne s'agit que de querelles personnelles que je vous laisse régler entre vous.

Marie F. | 08 septembre 2014 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Lio
Zugzwang ne fait qu'un constat déjà relevé régulièrement par moi et d’autres (tireman,LB....).
Votre avis qui ne peu se passer de dénigrement systématique des personnes qui on un avis différent de vous n'intéresse personne.
Donner des arguments (cela changera et accepter la critique).

C'est clairement vous la /le prétentieux qui avez l'impression que votre avis est forcement le meilleurs. Vous avez même été jusqu'a déplorer que des personnes d'avis différent du votre puissent intervenir sur ce site!!Pour qui vous prenez vous ??
A part insulté les agri, la FNSEA (en étant surpris en plus que se soit le syndicat majoritaire chez les agri sans pour autant remettre en question vos opinions), vos commentaire ne servent à rien.
Par contre si vous avez des arguments dans un sens ou un autre, là, votre participation aura un intérêt (quelques rares foi, vous avez pu dire des choses intéressantes. Donc vous pouvez y arriver).

yann | 08 septembre 2014 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"information du public…" mais quelle information ? c'est justement quand il est bien informé qu'il ne veut plus de l'éolien

Mumm | 07 octobre 2014 à 18h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mumm, merci pour cette intervention très constructive.

Marie F. | 09 octobre 2014 à 11h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Evoquer l'acceptabilité, c'est déjà reconnaître qu'il y a un problème.
Courant année 2017, les communautés de communes se «marieront» pour atteindre la taille «critique» de 20 000 habitants (loi NOTRE). Les retombées économiques seront au bon vouloir des nouveaux dirigeants de la nouvelle communauté qui n'auront aucune obligation de «reversement» pour les communes impactées .L'acceptabilité des élus sera le prochain sujet.

Clémence | 11 novembre 2014 à 21h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager