Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Chasse : le gouvernement accélère l'entrée en vigueur des arrêtés préfectoraux

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le gouvernement a publié, dimanche 26 décembre, un décret qui accélère la prise d'effet des arrêtés préfectoraux qui fixent, dans chaque département, l'ouverture de la chasse à tir et le nombre d'animaux à prélever pour les espèces soumises à plan de chasse (cerfs, daims, mouflons, chamois, isards et chevreuils).

Dans le premier cas, le délai entre la publication de l'arrêté et sa prise d'effet passe de vingt à sept jours. Dans le deuxième cas, ce délai passe d'un mois, ou trois semaines, à sept jours également. « Depuis 2016, une consultation publique est obligatoire et doit être réalisée avant leur publication. Un délai de vingt-cinq jours s'ajoute aux délais inscrits dans les articles concernés », justifie le gouvernement dans la notice de présentation du décret. Ces nouvelles dispositions devraient permettre d'éviter les effets, jugés trop rapides, de décisions judiciaires de suspension prises dans le cadre de procédures en référé engagées par des associations de protection de la nature.

Le décret modifie par ailleurs la procédure de recours contre les décisions individuelles concernant les plans de chasse. Il supprime la règle du « silence du préfet vaut rejet » dans le cas d'une demande de modification de ces plans. Une telle modification est possible en raison d'une augmentation importante des dégâts de gibier résultant de prélèvements insuffisants ou d'une mauvaise prise en compte du schéma départemental de gestion cynégétique.

Réactions2 réactions à cet article

 

Une mesure de plus pour plaire au lobby de la chasse .
Macron décidément à la tête des premiers écologistes de France !

sirius | 28 décembre 2021 à 19h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce scénario usé jusqu'à la corde est tellement cousu de fil blanc qu'il en est pathétique ! Comment un jeune loup politique comme M. Macron peut-il lui aussi tomber dans ce travers éculé ?
Si le pas-encore-tout-à-fait-mais-quand-même candidat Macron croit qu'avec de tels cadeaux électoraux il va s'octroyer des voix chez les nemrods, c'est qu'il est fort mal conseillé : ce sont très majoritairement les extrêmes (plus droite que gauche d'ailleurs) qui ont leurs suffrages et il va continuer à perdre pas mal de voix auprès d'électeurs soucieux d'écologie qui adhèrent par ailleurs à sa ligne politique.
A la chasse - aux voix électorales - il n'est pas rare de se tirer une balle dans le pied...

Pégase | 03 janvier 2022 à 08h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Bouée DB600 : station d'alerte instrumentée et autonome en milieux naturels Xylem Analytics France