En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La chasse en forêt tropicale affaiblit aussi les arbres

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

« Le processus de défaunation qui se produit actuellement dans de nombreuses forêts tropicales pourrait réduire considérablement la diversité de communautés entières d'arbres dispersés par les animaux en limitant l'enlèvement des graines », concluent des chercheurs du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN-CNRS) dans une étude scientifique publiée dans le revue Ecological Applications.

Autrement dit, la chasse en forêt tropicale a des impacts non seulement sur les populations d'animaux qu'elle cible mais également sur les arbres eux-mêmes. « En effet, une majorité des espèces d'arbres repose sur les animaux qui consomment leurs fruits et dispersent leurs graines, et ainsi se régénère », expliquent les auteurs, qui ont étudié deux sites en Guyane française, l'un protégé (Nouragues), l'autre classé et partiellement exploité (Montagne de Kaw).

La diminution des populations animales va sans doute affaiblir la dynamique de régénération des espèces d'arbres à grosses graines dispersées par des primates ou des oiseaux, tels que le toucan. Cette disparition devrait se faire au profit de la minorité d'espèces dont les graines sont petites ou dispersées par le vent.

Un appauvrissement d'immenses superficies de forêts tropicales est donc à craindre. « Cet appauvrissement (…) mettra à son tour en péril les activités économiques ou de subsistance qui en dépendent, telles que l'exploitation du bois, des fruits ou des graines », avertissent les chercheurs. Ces effets ne sont toutefois pas immédiatement visibles en raison de la durée de vie des arbres touchés par ces évolutions.

Réactions1 réaction à cet article

 

La chasse appauvrit donc la biodiversité ? Ca alors, pour une surprise !!! Alors que les chasseurs s'arrogent le droit d'avancer l'ouverture de la chasse au gros gibier dès le 1er juin, voilà une nième étude scientifique qui prouve bien ce qu'est la chasse : un loisir de mort. Pardi : on ne protège pas la nature à coups de fusil !
Et dire qu'on s'évertue au sein des fédés de chasse à vouloir faire gober au public que le chasseur est le premier des écologistes ! Quelle foutaise !

Pégase | 03 juin 2020 à 16h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager