En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Chasse à l'ortolan : Bruxelles traduit la France devant la Cour de justice européenne

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Chasse à l'ortolan : Bruxelles traduit la France devant la Cour de justice européenne

La Commission européenne a traduit le 8 décembre la France devant la Cour de justice européenne, pour non-respect des dispositions visant à protéger le bruant ortolan qui fait l'objet de braconnage dans les Landes. Le recours de la Commission intervient après son second avertissement envoyé à la France en juin 2016.

"Malgré les engagements pris antérieurement par les autorités françaises, les pratiques illégales liées à la mise à mort ou à la capture intentionnelles du bruant ortolan se poursuivent. Ces activités qui s'exercent en France compromettent les efforts de protection entrepris par d'autres Etats membres", déplore la Commission dans un communiqué. Cette espèce d'oiseau sauvage migrateur fait l'objet d'une protection "stricte" par la directive européenne de 2009 "Oiseaux".

La population de bruants ortolans est en déclin en Europe : elle a diminué de 84% entre 1980 et 2012. "Les pratiques illégales susmentionnées sont strictement interdites par la législation", rappelle la Commission. Selon la liste rouge publiée en septembre 2016 par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le bruant ortolan est passé du statut d'espèce vulnérable à celui d'espèce en danger en France.

La Commission porte désormais l'affaire devant la Cour de justice de l'Union européenne pour "inviter fermement la France à appliquer correctement la directive «Oiseaux» sur le terrain".

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) salue la décision de la Commission."Après les condamnations récentes d'une dizaine de braconniers par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan et dans l'attente de prochaines audiences à Dax début 2017, la LPO marque un nouveau point contre le braconnage des oiseaux", s'est réjouie l'association dans un communiqué.

Réactions1 réaction à cet article

 

Waouu! Monsieur Mitterrand doit se retourner dans sa tombe!!! Que sera-il aujourd'hui sans une bonne platée d'ortolans?:) Au fait, des fois Bruxelles s'active! Il faudrait juste connaître ceux qui ont émis un veto!!

Maes | 12 décembre 2016 à 09h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…