En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

1000 chaufferies au bois devraient voir le jour au cours des six prochaines années

Initié par la Fédération nationale des communes forestières (FNCofor), le programme « 1000 chaufferies en milieu rural » connaît une nouvelle avancée avec la signature d'un accord de trois ans renouvelables avec l'ADEME.

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
   
1000 chaufferies au bois devraient voir le jour au cours des six prochaines années
   
Aujourd'hui, environ une commune française sur trois est propriétaire d'une forêt. 2.600.000 hectares se répartissent entre 11.000 communes forestières. Ce patrimoine riche d'une grande diversité d'essences est réparti de façon très inégale selon les régions : dans les Vosges, 98 % des communes sont forestières alors qu'en Vendée ou en Mayenne ce taux n'atteint que 50%.
À l'heure où la filière bois-énergie se met en place, les communes forestières ont donc un rôle majeur à jouer. Convaincues que l'utilisation énergétique du bois permet d'améliorer la qualité et le rendement économique de la gestion forestière dont elles ont la charge et peut leur permettre de faire des économies, les communes forestières regroupées au sein de la Fédération nationale des communes forestières (FNCofor) ont décidé de s'engager dans une politique volontariste de développement des chaufferies automatiques au bois et des réseaux de chaleur. C'est pourquoi elles ont initié en juin 2006 le programme « 1000 chaufferies en milieu rural » afin de relayer et d'amplifier le programme bois-énergie de l'ADEME.

Pour atteindre cet objectif, les communes forestières envisagent de mener une politique de développement des installations suivant une logique territoriale. L'étude et la réalisation de projets groupés permettront, par le nombre d'installations concernées, d'atteindre des chiffres significatifs en terme de volume de bois mobilisé et d'énergie fossile substituée. La FNCOFOR privilégie ainsi la réflexion à l'échelle de territoires de projets (Communauté de Communes, pays, charte forestière de territoire) pour favoriser un développement local cohérent. Selon elle, cette organisation des filières d'approvisionnement est une condition sine qua non d'une fourniture de combustible sécurisée en quantité et en qualité.
Pour une question de faisabilité économique, la politique de développement portera prioritairement sur les unités dont la puissance est au moins égale à 100 kW et comme les communes forestières ne sont pas en général de grande agglomération, les projets ne devraient pas dépasser 2MW.

Par ailleurs, le programme comprend également un accompagnement des maîtres d'ouvrage tout au long de leur projet d'installation de chaufferies bois et de réseaux de chaleur. Cette assistance concerne ainsi la sensibilisation et l'information sur les caractéristiques et les avantages du bois énergie, la réalisation d'études de préfaisabilité, de plans d'approvisionnements territoriaux, l'accompagnement pour la réalisation des études de faisabilité, la définition de l'enveloppe financière et des travaux à réaliser, la mise en exploitation de l'installation.

Pour mener à bien ce projet, la FNCOFOR a souhaité s'appuyer sur plusieurs partenaires. Après l'ONF, c'est autour de l'ADEME de s'associer officiellement au programme en signant un accord de développement de trois ans renouvelables. L'ADEME et la FNCOFOR, avec cet accord, s'engagent à coordonner leurs efforts pour assister les collectivités territoriales dans leurs projets bois énergie et sécuriser l'approvisionnement des installations par une meilleure connaissance des ressources forestières présentes dans les territoires et par une meilleure mobilisation de celle-ci.

Inscrit dans le plan Climat, le programme « 1000 chaufferies pour le milieu rural » devrait aboutir selon la FNCOFOR à l'installation d'une puissance cumulée de 500 MW, à la création ou la consolidation de 400 à 600 emplois, à la consommation de 600.000 tonnes de bois mais surtout à la substitution de 200.000 tonnes équivalent pétrole (tep) et à l'économie de 450.000 tonnes de CO2.

Réactions16 réactions à cet article

 
bilan dioxines du chauffage au bois

en plus de déséquilibrer la fourniture en bois pour des usages durables, le développement de la combustion du bois sans filtres pour fixer l'émission des dioxines va faire devenir cette application du bois comme première source de dioxines en France ,avant les incinérateurs qui eux sont dans l'obligation de réduction maximale de ce risque ..et les pouvoirs publics aident à celà ?......

dixtocsin | 08 février 2007 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
origine des granulés de bois ?

Persuadés de la nécéssité de modifier nos habitudes, et après avoir installé un panneau solaire à production d'eau chaude + qques m2 de photovoltaïques, nous avons "trouvé" une solution qui nous permette de nous passer du fuel alors que notre installation -chauffage central- ne datant que d'une dizaine d'années était encore très performante : nous avons changé le brûleur de notre chaudière fuel par un brûleur à granulés de bois. L'installation fonctionne bien, mais l'aberration est que malgré le fait qu'on habite une région (la Franche Comté) très boisée, les granulés qu'on trouve sur le marché, ici, viennent d'Allemagne ! Je dois préciser quà une trentaine de km de notre habitation il y a un fabricant de granulés...fermé le samedi ! Dommage ! Y-a-t-il un site où l'on puisse trouver les différents fournisseurs de granulés aux particuliers ? Merci d'avance !

Michèle de Haute Saône | 08 février 2007 à 12h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bilan dioxines du chauffage au bois

C'est moins des dioxines (a priori, il devrait pas trop y avoir de chlore ou de brome dans le bois) que les HAPs et autres composés soufrés qui peuvent poser problème, comme le montrent les problèmes de smog hivernal au Québec, du à l'utilisation du bois. J'espère donc aussi que les futures chaudières auront des filtres adéquats, sinon, c'est encore créer des problèmes.

De plus, je suis d'accord avec toi, par exemple en midi-pyrénées, suite à une politique en faveur du bois énergie, il y a de gros problèmes au niveau de l'approvisionnement des autres secteurs d'activité utilisant le bois. J'espère donc que la aussi il y aura une réelle concertation entre tous les acteurs du bois.

Guillaume | 08 février 2007 à 14h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour
J''habite à coté de NIORT (ouest) et je mepose la question afin de changer mon bruleur fioul pour un bruleur granulés de bois ; pouvez vous m'indiquer si votre opération est réussie : cout de l'insatllation, condition de stockage et prix des granulés... ..
j'ai une chaudière de 35 KWH, je consomme environ 3500 l de fuel par /an
l'installation me reviendrait a priori à 6600 E (auquel je pourrais appliquer 50% de reduc impot) de matériel et 300 E d'installation
merci pour votre réponse
cordialement

juvenez christophe | 18 mars 2007 à 15h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour

Je suis tombé par hasard sur votre message et votre nom m'a rapelé des souvenirs. Etiez vous en classe de 1ère et terminale au lycée de Rochefort dans les années 78/80 ?

à bientôt

Vincent PERES

Anonyme | 07 août 2007 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:origine des granulés de bois ?

en effet mais je ne pense pas que le forum soit l'endroit pour discuter de ces souvenirs ) mon mel tapounet@hotmail.fr
à plus

Anonyme | 15 août 2007 à 14h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour,

Bonjour, je viens de faire l'opération pour une puissance et consommation équivalentes.
Le coût du brûleur est de 4000 E + le silo que je fais moi même.
Les granules coutent 220 e/T
Quelques réglages restent à faire car il se produit du machefer rt le brûleur s'arrête. A suivre donc
Cordialement

piever | 30 septembre 2007 à 04h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour,
pourriez-vous m'indiquer les coordonnées de votre fournisseur de brûleur granulés bois adaptable sur chaudière fuel ? J'ai une chaudière De Dietrich à corps de chauffe en fonte, je pense que la transformation doit être possible. J'habite en Lozère où nous avons un fabriquant de granulés sur place. J'ais abandonné l'idée d'acheter une chaudière à granulés vu son coût prohibitif (j'ai l'impression que les fournisseurs se "sucrent" depuis la mise en place du crédit d'impôts).

jean gautreau | 17 octobre 2007 à 16h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour,
Il s'agit d'un brûleur Termo cabi fourni par la société Intelli eco sarl 74200 MARGENCIEL ;
Vous pouvez également lire l'article "changer de brûleur sans changer de chaudière" dans le N° 35 de La maison écologique.

piever | 18 octobre 2007 à 06h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour,
j'habite également à côté de Niort et je me pose un peu les mêmes questions que vous à savoir passer du fuel aux granulés de bois comme énergie de chauffage. Depuis votre message en mars 2007, avez-vous obtenus des réponses ? (prix des granulés, comment les stocker, où les acheter, vendeur/installateur de chaudières bois...).
Merci de m'éclairer, et bonne année 2008 !

labauge | 02 janvier 2008 à 16h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:origine des granulés de bois ?

Ton adresse "tapounet@hotmail.fr" n'est semble-t-il plus valide..
Merci de préciser la nouvelle

@+
VINCENT

Alpho | 14 janvier 2008 à 14h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour et merci de votre commentaire, quel bruleur avez vous acheté pour remplacer votre bruleur fioul, j'ai une chaudière Chappee et un bruleur cueno actuellement.

sinon je connais qq'un qui va sûrement développer sa production de granulés dans la région midi pyrénnées.

merci de votre réponse.

Anonyme | 11 juin 2008 à 19h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:origine des granulés de bois ?

bonjour
je n'ai rien réalisé....je vais surement me tourner vers la pompe à chaleur air eau (donc avec reduc fiscale)
pas de granulés vers NIORT, ça se developpe pas trop ici et le bois va augmenter en prix
en fait les pouvoirs publics file des reducs d'impts sur des materiels qui sont assez chers (ils doivent se 'sucrer' en effet les fournisseurs)mais ne donnet pas trop de solution (village classé pas de panneaux solaires en plus c tres moche)...
bon courage je reste à l'écoute

tapas | 11 juin 2008 à 23h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:origine des granulés de bois ?

chaudière fuel pas adaptée ( comment vous allez nettoyer cendres et poussières ) Pas de crédit d'impôts pour les brûleurs ! N'hesitez pas à instaler une vraie chaudière à granulés

Anonyme | 05 juillet 2008 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:origine des granulés de bois ?

Bonjour
J'ai le projet de changer mon brûleur fuel par un brûleur à granulés.Pouvez vous me dire si vous êtes toujours contents de votre modification de brûleur : coût de l'installation, consommation de granulés et consommation ancienne de fuel,qualité du chauffage, autres remarques?
Merci pour votre réponse.

lux30 | 12 août 2008 à 10h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
coût de l'installation brûleur à granulés

exemple:
brûleur 20Kw avec un silo de 300 litres (env.200 kg de granulés)
env. 3500 à 4000€ pose comprise.
consommation:
500 litres de fioul = 1 tones de granulés

ETS-NOSAL | 29 novembre 2008 à 20h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager