En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La disparition des chauves-souris coûterait 3,7 milliards de dollars aux agriculteurs américains

Biodiversité  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Alors que le Secrétariat exécutif de l'Accord sur la conservation des populations de chauves-souris d'Europe (EUROBAT) a lancé pour 2011 l'année de la chauve-souris, une étude publiée dans la revue Science fait le lien entre le déclin des chauves-souris aux Etats-Unis et l'impact financier pour l'agriculture.

Selon les chercheurs, la disparition des chauves-souris pourrait coûter 3,7 milliards de dollars par an aux agriculteurs du fait d'un recours accru aux pesticides. Une "estimation prudente" des services environnementaux rendus par les chauves-souris, préviennent les chercheurs.

En étudiant les comportements alimentaires des chauves-souris, ils ont pu établir l'impact positif de ces mammifères sur les cultures. Ainsi, les chauves-souris du Texas mangent chaque nuit jusqu'à 8 grammes de chenilles, et celles du Midwest se régalent des Chrysomèles, qui s'attaquent notamment aux racines de maïs, et de pentatomidés.

Les services rendus par les chauves-souris sont compris entre 12 et 174 dollars par acre (environ 40 ares), selon la nature de la production et le type de pratique culturale. Les scientifiques espèrent que "certains seront en désaccord avec cette estimation afin d'ouvrir un débat scientifique sur le sujet."

Le syndrome du nez blanc, qui affecte les populations de chauves-souris sur la quasi-totalité du territoire des Etats-Unis, aurait tué "plus d'un million de chauves-souris", estiment les chercheurs.

Réactions3 réactions à cet article

 

ce qui signifie un potentiel d'augmentation de chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars pour les producteurs de pesticides. Bonne nouvelle pour eux ! reste à savoir comment ils sauront l'exploiter.

mimi | 20 avril 2011 à 09h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les solutions reviennent par l'agroforesterie ! La multiplicité des services rendus par les arbres rendent possible la réduction des intrants. Les chauve-souris profitent également des alignements, par lesquels elles se repèrent, pour effectuer un travail de prédation très efficace contre les ravageurs de cultures.

echabeille | 21 avril 2011 à 06h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

en fait selon le dernier rapport de l'US fish and wildlife on parlerait de 5.7 à 6.7 millions d'invidus décimés

bat lover | 25 février 2012 à 17h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…