En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les premiers résultats de l'expérimentation du chèque énergie sont encourageants

Energie  |    |  Mathilde BouchardonActu-Environnement.com


Dans sa lettre de mai 2017, le médiateur de l'énergie qualifie les premiers résultats de l'expérimentation du chèque énergie d'"encourageants". Pour rappel, le chèque énergie doit se substituer en 2018 aux tarifs sociaux de l'électricité et du gaz. Les consommateurs en situation de précarité énergétique peuvent l'envoyer à leur fournisseur d'énergie en paiement d'une facture d'électricité ou de gaz naturel ou bien l'utiliser en paiement d'une livraison de combustible ou à l'occasion de travaux de rénovation énergétique. Le chèque énergie est testé depuis mai 2016 en Ardèche, en Aveyron, dans les Côtes d'Armor et le Pas-de-Calais.

Selon ce premier bilan, les bénéficiaires du chèque énergie sont plus nombreux que ne l'étaient ceux éligibles aux tarifs sociaux. Sur les 173.000 chèques distribués en mai 2016, 135.000 ont été utilisés, c'est davantage que les 124.000 bénéficiaires des tarifs sociaux l'année précédente. Un autre objectif semble également avoir été atteint : le chèque énergie permet aux personnes se chauffant par combustible de disposer de la même aide que les personnes utilisant l'électricité ou le gaz naturel comme énergie de chauffage. D'après l'Institut national de la Consommation, 18% des chèques utilisés entre octobre 2016 et mars 2017 l'ont été pour l'achat de fioul, de bois ou d'un autre combustible.

Le bilan du médiateur de l'énergie est toutefois nuancé. Près de 22% des consommateurs éligibles au dispositif n'ont pas utilisé leur chèque, devenu caduque le 31 mars 2017. Afin d'améliorer le recours au dispositif, le gouvernement a mis en place de nouvelles fonctionnalités sur le site chequeenergie.gouv.fr. Les consommateurs peuvent désormais utiliser leurs chèques sur le portail internet et pourront bientôt les pré-affecter chaque année pour l'année suivante.

En attendant le rapport d'évaluation que le gouvernement remettra au Parlement d'ici le 1er octobre 2017, l'expérimentation se poursuit en 2017 dans les mêmes départements. Les chèques ayant été envoyés en avril dernier, il est encore trop tôt pour évaluer cette deuxième année de mise en oeuvre du dispositif.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…