Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des chercheurs détectent par satellite les émissions de méthane d'une plateforme pétrogazière offshore

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Des chercheurs détectent par satellite les émissions de méthane d'une plateforme pétrogazière offshore

« C'est la première fois » que des panaches individuels de méthane provenant d'une plateforme de production de pétrole et de gaz offshore, dans le golfe du Mexique, sont cartographiés depuis l'espace, a annoncé, le 9 juin, l'Agence spatiale européenne (ESA). Dans une étude récente publiée dans Environmental Science and Technology Letters, une équipe, dirigée par des scientifiques espagnols de l'université polytechnique de Valence (UPV), a utilisé les données du satellite WorldView-3 de la société américaine Maxar, pour détecter et quantifier les panaches de méthane provenant de cette plateforme, basée près de la côte de Campeche.

L'équipe a découvert que la plateforme avait libéré de gros volumes de méthane, « lors d'un événement ultra-émetteur de dix-sept jours », qui s'élevait à environ 40 000 tonnes de méthane rejetées dans l'atmosphère en décembre 2021, explique l'ESA. Ces émissions équivalent à environ 3 % des émissions annuelles de pétrole et de gaz du Mexique.

L'équipe a aussi montré que « cet événement ultra-émetteur, probablement lié à des conditions de processus anormales, était un incident ponctuel avec la plus longue durée depuis le début de l'activité de torchage sur cette plateforme », ajoute l'ESA.

« Les résultats montrent comment les satellites peuvent détecter les panaches de méthane des infrastructures offshore. Cela représente une percée dans la surveillance des émissions de méthane industriel depuis l'espace », souligne le chercheur Luis Guanter, l'un des auteurs de l'étude. « Nous étendons actuellement ce travail à d'autres régions de production de pétrole et de gaz offshore dans le monde avec (les images satellitaires) Copernicus Sentinel-2 et Landsat », ajoute la scientifique Itziar Irakulis-Loitxate, auteure principale de l'étude.

Réactions1 réaction à cet article

 

Et voilà, et après on nous fait la leçon pour les installations de méthanisation.

Geckoes | 13 juin 2022 à 09h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Bungalows avec rétention pour le stockage de produits dangereux DIFOPE