Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Emballages : Citeo annonce un taux de recyclage de 72 % en 2021

Le taux de recyclage des emballages ménagers a progressé en 2021 et atteint 72 %, annonce Citeo. De même, le recyclage des papiers graphiques augmente à 62 %. Mais ces chiffres ne sont pas encore conformes aux objectifs réglementaires.

Déchets  |    |  P. Collet

En 2021, le recyclage des déchets d'emballages a atteint 72 %, soit une progression de trois points par rapport à 2020, et celui des papiers graphiques 62 %, en hausse de 1,5 point, annonce Citeo. L'éco-organisme en charge des filières de responsabilité élargies des producteurs (REP) pour les emballages ménagers et pour les papiers graphiques explique cette progression par l'extension des consignes de tri à tous les emballages. Cette simplification du tri « concernait fin 2021, plus de 40 millions d'habitants », précise l'entreprise.

Détail important : le taux de « recyclage » des emballages ménagers calculé par Citeo correspond au poids des matériaux à l'entrée du process de recyclage divisé par la quantité mise sur le marché. En 2023, une nouvelle méthode de calcul unifiée à l'échelle européenne entrera en vigueur. Le volume recyclé ne sera plus mesuré en entrée des installations de recyclage, mais en sortie. De fait, les indésirables ne seront plus comptés comme de la matière recyclée. Les pertes de matière en cours de process abaisseront aussi le taux de recyclage. Autre détail important : les tonnages de métaux issus des mâchefers d'incinération des ordures ménagères sont pris en compte quand ils en sont extraits pour être recyclés en acier et en aluminium, ce qui explique en partie les très bons chiffres concernant les métaux (voir ci-après).

Pour rappel, le cahier des charges de la filière emballages prévoit l'atteinte en 2022 d'un objectif national de 75 % de recyclage de l'ensemble des emballages ménagers mis sur le marché en France. Pour les papiers graphiques, cet objectif est fixé à 65 % des déchets de papiers gérés par le service public de gestion des déchets.

Les plastiques restent peu recyclés

En 2021, 139 000 tonnes supplémentaires d'emballages ont été recyclées, ce qui représente une hausse de 3,7 % et porte le total à 3,8 millions de tonnes. Cette hausse est enregistrée alors que « le nombre d'emballages ménagers mis sur le marché reste stable à 5,3 millions de tonnes ».

Citeo explique que les progrès concernent tous les matériaux, en dehors de l'acier (dont le taux de recyclage est de 100 %). Le recyclage des emballages en papier-carton progresse de 7 points et s'établit à 72 % (le recyclage des briques est de 57 % et celui des autres emballages papier-carton de 73 %), celui de l'aluminium progresse de 2 points, à 58 %, et celui du verre augmente d'un point, pour atteindre 88 %.

Reste le recyclage des emballages plastique, un point faible français. En 2021, il gagne 2 points et atteint 30 %. Le recyclage des bouteilles et flacons s'est établi à 59 % et celui des autres emballages en plastique à 11 %. Pour rappel, la directive européenne sur les plastiques à usage unique (SUP, pour Single-Use Plastics) impose un taux de collecte séparée de 90 % des bouteilles en 2029. Cet objectif a été transposé dans la règlementation française et complété par un objectif intermédiaire de 77 % en 2025. Normalement, l'État doit évaluer en 2023 si la France suit une trajectoire permettant d'atteindre ces objectifs. Si ce n'est pas le cas, il pourrait décider de relancer la consigne pour recyclage.

Les papiers graphiques affichent aussi une progression du taux de recyclage (hausse de 1,5 point à 62 %). Pour autant la dynamique est bien différente : les tonnages recyclés ont chuté de 15,4 % à 1 million de tonnes et les volumes mis en marché de 17,4 %. La crise sanitaire a « fortement et durablement impacté » les ventes de papiers graphiques, explique l'éco-organisme.

Le geste de tri progresse

Citeo avance trois raisons pour expliquer les chiffres 2021 : une progression du geste de tri (+ 4 % en un an) ; le dynamisme de l'e-commerce qui dope la performance enregistrée sur les cartons (d'autant qu'ils sont globalement bien triés) ; et le retour à la normale de l'activité des centres de tri qui avaient enregistré un ralentissement en 2020 du fait de la crise sanitaire.

Parmi les autres chiffres, avancés par Citeo figure le volume trié par habitant. En moyenne, un Français a trié 54 kg de déchets d'emballages en 2021, dont 34 kg de verre et 20 kg d'emballages en papier-carton, acier, aluminium et plastique. « Dans les communes où le tri est simplifié, on recycle 3 kg d'emballages légers (papier-carton, acier, aluminium, plastique) de plus par habitant que dans d'autres villes, dont 2,5 kg d'emballages en plastique supplémentaires », précise Citeo.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Mistral+ Connect : la nouvelle référence en matière de tri intelligent Pellenc ST