Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

176 GW d'énergies renouvelables ont été installés dans le monde en 2019

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

En 2019, 176 gigawatts (GW) d'énergies renouvelables ont été installés dans le monde, d'après les dernières statistiques publiées par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), le 6 avril. Soit 72 % des ajouts de capacité d'énergie totaux, « confirmant une fois de plus la tendance amorcée en 2012 » : on installe aujourd'hui plus de capacités renouvelables que de capacités utilisant des combustibles fossiles. L'année 2019 a néanmoins été marquée par un léger ralentissement par rapport à 2018.

Fin 2019, la part des énergies renouvelables dans l'ensemble de la capacité énergétique mondiale a atteint 34,7 %, contre 33,3 % fin 2018. Au total, 2 537 GW de renouvelables sont installés, l'hydroélectricité représentant près de la moitié de cette capacité (1 190 GW), l'éolien 25 % et le solaire 23 %.

Le solaire et l'éolien représentent 90 % des nouvelles installations

Une large majorité (90 %) des nouvelles capacités renouvelables est couverte par le solaire et l'éolien, avec respectivement 98 GW et 59 GW installés en 2019. « Aujourd'hui, ces deux technologies représentent respectivement 623 GW et 586 GW, soit près de la moitié de la capacité renouvelable mondiale, détaille l'Irena. L'hydroélectricité, la bioénergie, l'énergie géothermique et l'énergie marine ont, quant à elles, fait preuve d'une expansion modérée depuis l'année dernière, avec respectivement 12 GW, 6 GW, 700 MW et 500 MW ». L'Irena note un fort ralentissement de l'hydroélectricité, probablement lié au retard pris par plusieurs grands projets de barrages.

Ce dynamisme cache des disparités régionales. L'Asie a réalisé 54 % des nouvelles installations renouvelables. Ailleurs, « l'expansion de la capacité non renouvelable a globalement suivi la tendance à long terme, avec une nette croissance en Afrique et au Moyen-Orient, et un net démantèlement en Europe et en Amérique du Nord ». Cette tendance se traduit par une accélération des renouvelables en Europe et en Amérique du Nord, et par une moindre croissance en Afrique et au Moyen-Orient.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager