Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La consommation d'énergie primaire en baisse de 7% en janvier par rapport à 2013

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Sous l'effet des températures "particulièrement clémentes" du mois de janvier 2014, les besoins de chauffage sont "en forte diminution", entraînant une baisse de la consommation d'énergie primaire (hors énergies renouvelables thermiques et déchets) de l'ordre de 7% en un an, indique le Commissariat général au développement durable (CGDD). Ce qui représente la consommation de 23,7 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), indique-t-il, dans son bilan de janvier de la conjoncture énergétique, paru le 10 mars. "Toutes les énergies sont orientées à la baisse", particulièrement la consommation de charbon (-32,6% en un an) et le gaz naturel (-18,2%), précise-t-il.

Boom de la production de l'éolien

Le CGDD souligne également "la première hausse depuis septembre 2013" de la production nationale d'énergie primaire qui gagne 1% en janvier 2014 et s'établit au total à 12,5 Mtep. Cette progression est liée à une légère augmentation de la production d'électricité nucléaire (+0,7% sur un an) et à une forte hausse des énergies renouvelables électriques (hydraulique et éolien) : +12,1% au total par rapport à leur niveau de janvier 2013.

"En effet, l'hydraulique renoue avec la croissance (+2% sur un an), après avoir connu en décembre sa première baisse depuis août 2012. Sa production atteint ainsi un haut niveau qui n'a pas été enregistré depuis dix ans pour un mois de janvier. L'éolien croît sensiblement, de plus de 66% sur un an, par rapport à sa faible production de janvier 2013", explique le CGDD.

La production de charbon affiche une baisse de 6,5% sur un an. En janvier 2014, sa part dans la production totale d'électricité est de 0,1%. L'hydraulique et l'éolien représentent 6,2% de la production totale.

Réactions1 réaction à cet article

 

Effet net du changement climatique en cours : pas d'hiver sur la France, pas de chauffage. Mais un système qui devient erratique : combien va t-on consommer en plus en climatisation en cas de canicules répétées ?! Et les inondations. Le bilan global sera très négatif...

dmg | 13 mars 2014 à 19h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

LG NeON® H 365-375 Wc FULL-BLACK, le PV esthétique et performant LG Electronics France