En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Circuit F1 de Flins : les ONG et les agriculteurs réclament une prise de position de François Fillon

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le 20 juillet, plusieurs associations environnementales et fédérations d'agriculteurs* parmi lesquelles l'association Flins sans circuit F1, la Fédération des syndicats d'exploitants agricoles d'Ile-de-France (FSEAIF) ou le WWF, opposants au projet de circuit F1 de Flins‐Les Mureaux, avaient demandé un rendez-vous ''en urgence'' au Premier ministre François Fillon en l'exhortant de se prononcer en faveur de ''l'abandon'' du projet.

Hier, les associations environnementales et d'agriculteurs ont affirmé dans un communiqué que la demande de rendez-vous avec François Fillon a été refusée.

Les organisations rappellent que le président du conseil général des Yvelines Alain Schmitz (UMP) aurait déclaré le 10 juillet avoir le soutien de Matignon pour le projet de circuit prévu en 2011.

Y aurait-il deux poids, deux mesures ? de la part de Matignon, s'interrogent dans le communiqué les ONG et les agriculteurs. Les opposants au circuit se disent ''inquiets'' de l'absence de démenti de la part de Matignon aux propos d'Alain Schmitz et réclament une prise de position gouvernementale mettant fin à ce projet.

Depuis l'annonce de ce projet de circuit F1, les opposants dénoncent notamment les pollutions sonores et aquatiques inhérentes à une telle implantation mais aussi l'abandon d'un projet de domaine d'agriculture biologique qui devait voir le jour sur les mêmes terrains du projet.


* L'association Flins sans circuit F1, la FSEAIF, le GAB, France Nature Environnement, la Fondation Nicolas Hulot, la LPO, le CORIF, WWF, le Réseau Action Climat, MDRGF et Greenpeace.

Réactions2 réactions à cet article

 
Alimentation bio contre pollution

C'est l''avenir contre le passé.

Mais le lobying automobile est non seulement puissant mais soutenu par le gouvernement
Et celui des carburants n'en parlons pas

Soleil 78 | 09 août 2009 à 18h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Magny-Cours ne leur suffisait pas

Amener la F1 tout près de Paris pour amuser des guignoles et gaspiller encore du foncier beaucoup plus utile à l'agricultre biologique, il faut avoir du culot. Qu'on leur fasse donc payer la taxe carbone à ces gens là, puisque nous autres nivernais avons payé des impôts lourds et pendant longtemps pour Magny-Cours (circuit historique où se tenait la F1).
Espérons que le ministre ne laissera pas passer cela.

Marjolaine | 10 septembre 2009 à 20h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…