En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La circulation alternée appliquée lundi à Paris et en petite couronne

Transport  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Ce samedi 21 mars, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé que la circulation alternée sera appliquée en Ile-de-France lundi 23 mars en raison d'un pic de pollution aux particules fines persistant. "Je me réjouis que l'Etat ait accepté de mettre en place lundi la circulation alternée, que je demandais depuis plusieurs jours", a réagi la maire de Paris. A partir de 5 heures 30, seuls les véhicules dont l'immatriculation est impaire pourront circuler. C'est la troisième fois que la mesure est appliquée, après des précédents d'octobre 1997 et de mars 2014.

Véhicules pairs interdits lundi

Lundi, seules les voitures aux plaques d'immatriculation impaires pourront circuler dans Paris et dans les départements de la petite couronne, c'est-à-dire les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Les deux roues immatriculés sont aussi concernés par la mesure.

Cependant, les voitures électriques, au gaz de pétrole liquéfié (GPL), au gaz naturel (GNV) ou hybrides, ainsi que les véhicules thermiques transportant au minimum trois passagers devraient pouvoir circuler quelle que soit leur immatriculation. De même, certains véhicules, notamment ceux des services de secours, ainsi que les taxis pourront circuler.

En revanche tous les poids-lourds, à l'exception des camions frigorifiques, devraient être interdits de circulation.

Les contrevenants seront punis d'une amende de 2e classe, soit 22 euros. Les transports publics sont gratuits lors de l'application de la mesure.

Une mesure plutôt efficace et acceptée

Pour rappel, la circulation alternée est une mesure d'urgence applicable lors des dépassements du seuil d'alerte à la qualité de l'air pour limiter l'ampleur des pointes de pollution. Les véhicules dont le numéro d'immatriculation est pair (respectivement impair) ne peuvent circuler que les jours pairs (respectivement impairs).

La mesure n'a pour l'instant été appliquée que deux fois en Ile-de-France le mercredi 1er octobre 1997, suite à un pic de pollution au dioxyde d'azote (NO2), et le lundi 17 mars 2015, suite à un pic de pollution aux particules fines (PM10). L'an dernier, la mesure avait favorisé l'amélioration de la qualité de l'air et avait été globalement bien acceptée par les Franciliens, avait expliqué Airparif dans une note.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager