En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La circulation différenciée concerne désormais Strasbourg, Annecy, Lille, Lyon et Paris

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La liste des villes, appliquant la circulation différenciée, s'allonge, alors que la France bat, ce jeudi 25 juillet, des records de chaleur. La canicule favorise la pollution à l'ozone et depuis mardi 23 juillet, l'agglomération parisienne et la métropole lyonnaise connaissent des restrictions de circulation. La métropole de Lille et  la ville d'Annecy les ont rejointes mercredi. Et ce jeudi, le préfet du Bas-Rhin enclenche à son tour le dispositif à Strasbourg. La circulation différenciée est maintenue à Paris, Lyon, Annecy et Lille.

La ville d'Annecy a activé la circulation différenciée en centre-ville (à l'intérieur de la rocade). La totalité du réseau routier de l'Eurométropole est aussi concernée à Strasbourg. Le dispositif vise également douze communes de la métropole de Lille, avec Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire. A Paris et dans son agglomération, la circulation différenciée a été mise en place à l'intérieur du périmètre délimité par l'A86. Seuls les véhicules légers munis d'une vignette Crit'Air de classe 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler à Paris et en petite couronne. S'ajoutent les vignettes Crit'Air 3 aussi autorisées en métropole lyonnaise, dans l'agglomération lilloise, à Annecy et à Strasbourg.

Réactions1 réaction à cet article

 

Circulation différentiée = bonne idée au départ, on en tire pas totalement les conséquences immédiatement sur le commerce, qui déjà par les effets canicule perd du chiffre mais va continuer à en perdre du fait de la mise en place d'une nouvelle organisation des loisirs, des visites, des déplacements etc... et maintenant la pollution au bruit, à mon avis c'est un effet de décroissance qui s'amorce et qui va perdurer jusqu'à une réorganisation totale des voyages, déplacements, nouvelle façon de vivre, de se nourrir, etc.. en bref une augmentation importante du niveau de vie et malheur à ceux qui n'en n'auront pas les moyens car tout va augmenter dans des proportions inquiétantes qui vont réveiller des actions comme les gilets jaunes.

geka41 | 31 juillet 2019 à 11h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager