En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Collecte sélective et tri : la capacité de traitement réduite de 40 %

Quelque 59 % des capacités de tri des déchets ménagers restent en activité. La situation se rétablit progressivement, mais d'importantes disparités géographiques persistent. Cette chute des capacités de tri justifie l'essentiel des arrêts de collecte.

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.226.241.176
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Collecte sélective et tri : la capacité de traitement réduite de 40 %
Depuis le début de la crise sanitaire causée par le coronavirus, les capacités de traitement des déchets d'emballages issus de la collecte sélective ont chuté de plus de 40 %. Toutefois, la situation se rétablit lentement, explique Citeo. L'éco-organisme en charge de la filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les emballages ménagers note une progression hebdomadaire de 6 à 7 % des capacités théoriques disponibles. Au 27 mars, 54 % de la capacité totale des centres de tri...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager