Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La crise sanitaire accentue la défiance des Français envers les emballages plastique

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

En 2018, une étude réalisée par Citeo signalait que plus de la moitié des Français estimaient que les emballages plastique ne respectent pas l'environnement. Deux ans plus tard, « le plastique souffre d'une image de plus en plus négative », constate l'éco-organisme en charge de la filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les emballages ménagers, à l'occasion de la publication des grandes lignes de sa nouvelle étude sur la perception environnementale des emballages par les consommateurs.

« Le contexte de crise sanitaire et le confinement n'ont pas entraîné de retour en grâce des emballages mais un durcissement des perceptions constatées en 2018 et des attentes environnementales plus fortes », explique Citeo, ajoutant que les 1 600 consommateurs interrogés en 2020 « sont globalement plus sévères qu'en 2018, quel que soit le matériau, même ceux qu'ils jugent positivement ». Le confinement a aussi confirmé l'intérêt porté aux nouveaux usages, comme la réutilisation.

« L'attractivité perçue des emballages a fortement diminué », explique Citeo, estimant qu'« on est (…) bien loin d'un retour en grâce des emballages et du recours au "tout emballé" ».

Les consommateurs sont 71 % à estimer que les fabricants de produits de consommation doivent agir pour réduire l'impact environnemental de leurs emballages. Trois priorités se démarquent : utiliser moins de plastique (42%), avoir davantage d'emballages recyclables (41%) et réduire les emballages (25%).

L'étude confirme que la recyclabilité reste la priorité des Français : 72 % des répondants la citent spontanément (en hausse de 8 points en deux ans). La réponse « peu d'emballage » est citée par 23 % des personnes interrogées (en hausse de 7 points) et « pas de suremballage » par 22 % (en hausse de 13 points).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Le trieur optique AUTOSORT® évolue pour un tri des déchets plus efficace Pollutec 2021