Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les pays du G20 réaffirment leurs engagements climatiques

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet
Les pays du G20 réaffirment leurs engagements climatiques

Dans leur déclaration finale, les dirigeants des vingt plus grandes économies mondiales (G20), réunis, le 16 novembre, à Bali en Indonésie, ont promis de poursuivre leurs efforts pour limiter la hausse du réchauffement climatique à 1,5 °C d'ici à la fin du siècle. Pourtant les politiques actuelles conduiraient à une augmentation de la température moyenne de 2,8 °C à cette échéance, a prévenu l'ONU, en marge de la Conférence mondiale sur le climat (COP 27), qui se tient, en Égypte, jusqu'à la fin de cette semaine.

Les pays du G20, qui représentent près de 80 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, réitèrent leur engagement à atteindre l'objectif net zéro émission – la neutralité carbone – vers le milieu du siècle. Dans leur déclaration, les dirigeants promettent aussi de renforcer leurs objectifs climatiques d'ici à 2030 dans leurs contributions déterminées à l'échelle nationale (NDC) remises à l'ONU Climat (Ccnucc), alors que peu d'entre eux (l'Inde, l'Indonésie, l'Australie, le Mexique ou la Turquie) ont mis à jour leurs engagements à la COP 27.

Les dirigeants reconnaissent aussi « l'importance d'intensifier rapidement le déploiement de la production d'énergie propre, y compris les énergies renouvelables, ainsi que des mesures d'efficacité énergétique, et d'accélérer les efforts vers la réduction progressive de l'énergie produite à partir du charbon, conformément aux circonstances nationales et en reconnaissant la nécessité de soutenir des transitions justes ».

De même, les pays du G20 rappellent leur engagement à mettre fin aux subventions « inefficaces » aux combustibles fossiles « à moyen terme », tout en apportant « un soutien ciblé aux plus pauvres et aux plus vulnérables ».

Par ailleurs, ils appellent à « progresser », lors de la COP 27 sur la question des pertes et dommages climatiques affectant les pays du Sud, qui demandent un financement spécial.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager