En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Climat : l'Inde officialise sa ratification de l'Accord de Paris

Gouvernance  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Dimanche 2 octobre, l'Inde a déposé ses instruments de ratification de l'Accord de Paris. Ouvert à la ratification le 22 avril 2016, l'Accord compte maintenant 191 signataires, dont 62 l'ont aussi ratifié. L'entrée en vigueur de l'Accord devrait intervenir cette semaine avec le dépôt de la ratification de l'Union européenne et de six de ses Etats membres.

L'Inde comptabilisée pour 4,1% des émissions mondiales

Pour entrer en vigueur, deux seuils doivent être atteints : 55 Etats doivent le ratifier et ces Etats doivent représenter au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effets de serre (GES). L'Accord devient applicable 30 jours après le passage des deux seuils. Le premier est atteint depuis la cérémonie tenue le 21 septembre dans le cadre de l'assemblée générale des Nations unies. A cette occasion, 31 Etats ont déposé leur outil de ratification, portant à 60 le nombre de pays l'ayant ratifié.

Quant au second, il est en passe d'être atteint. Les émissions des pays, qui ont officiellement déposé leurs outils de ratification, couvrent actuellement 51,89% du total mondial, selon la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (Ccnucc) qui utilise les derniers chiffres communiqués par les Etats dans le cadre des négociations climatiques. Les émissions indiennes sont comptabilisées à hauteur de 4,1%, ce qui correspond aux émissions de 2000. A titre de comparaison, les chiffres officiellement retenus pour la Chine correspondent aux émissions de 2005 et ceux des Etats-Unis et de l'Union européenne à celles de 2013. Compte tenu de ces écarts, ces chiffres "sont utilisés uniquement [pour l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris], car ils ne représentent pas une estimation précise des émissions de GES mondiales", explique la Ccnucc.

En réalité, selon la Banque mondiale, qui tient l'un des inventaires les plus précis (prise en compte de tous les secteurs, quasi exhaustivité des pays représentés), les émissions indiennes de 2010 représentaient 6,41% des émissions mondiales. Quant à l'Agence internationale de l'énergie (AIE), elle indique qu'en 2010 les émissions indiennes s'établissaient à 5,4% des seules émissions liées aux énergies fossiles.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…