En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Climat : le G7 manque d'ambition

Les sept plus grosses économies de l'OCDE ont fait de nouvelles déclarations en faveur du climat. En matière de réduction d'émissions, le G7 ne propose pas mieux voire moins qu'en amont de la conférence de Copenhague en 2009.

Gouvernance  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Climat : le G7 manque d'ambition

Les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni, l'Italie et le Canada se sont réunis les 7 et 8 juin à Elmau en Allemagne. A l'occasion de ce sommet annuel, les sept plus grosses économies de l'OCDE (G7) ont "arrêté des mesures concrètes concernant (…) la protection du climat, afin de remplir [leur] rôle pour relever les grands défis de la planète et traiter certains problèmes mondiaux particulièrement urgents".

Dans leur déclaration finale, les pays réaffirment leur volonté d'aboutir à un accord en décembre à Paris lors de la COP 21 de la convention internationale de lutte contre les changements climatiques (Ccnucc). L'objectif général reste : maintenir la hausse de la température moyenne dans le monde en-dessous de 2°C. Pour cela, le G7 plaide pour une "décarbonation de l'économie mondiale" et un objectif mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre compris entre 40 et 70% d'ici 2050 par rapport à 2010, avec la volonté "d'être au plus haut de cette fourchette".

Des engagements moins forts qu'en 2009

A l'issue des discussions, le Président François Hollande s'est déclaré satisfait des engagements pris et les a qualifiés "d'ambitieux et réalistes". "C'est un engagement qui lie tous les participants au G7 et c'est un signal fort à l'égard des autres pays développés", a-t-il déclaré.

Une position loin d'être partagée par les ONG qui ne se sont pas privées de comparer les annonces de ce G7 à celles du G8 organisée en juillet 2009 juste avant la conférence de Copenhague. Elles constatent que les engagements ne sont pas plus ambitieux six ans plus tard voire qu'ils sont en retrait. "En 2009 déjà, le G8 s'était engagé à ne pas dépasser les 2°C de réchauffement climatique et à atteindre une réduction d'au moins 50% des émissions mondiales d'ici à 2050, rejoignant ainsi pour la première fois les recommandations des scientifiques. Les pays riches s'engageaient même à réduire d'au moins 80% leurs propres émissions d'ici 2050 [ndlr : par rapport à 1990]", rappelle Maxime Combes d'Attac France.

Les statistiques officielles de la Ccnucc le confirme : le groupe du G7 émettait 10,1 millions de tonnes équivalent CO2 en 1990. Avec une réduction de 80%, ils s'engageaient à n'émettre que 2,02 MteqCO2 en 2050. Avec les nouveaux engagements pris par rapport à 2010 (-70%), ils émettront 3,11 MteqCO2 en 2050. Les objectifs affichés aujourd'hui sont donc en retrait par rapport à ceux de 2009.

Des contributions nationales insuffisantes

De même, le G7 a salué les engagements de ses membres à travers les contributions nationales fournies à la Ccnucc. Mais selon le thermomètre de la fondation Nicolas Hulot, l'effort n'est pas suffisant pour permettre une baisse des émissions mondiales autour de -20% à l'horizon 2030, valeur moyenne permettant d'envisager des scénarios limitant le réchauffement à +2°C. Pour rappel, l'Union Européenne s'est engagée à faire au moins 40% de réduction d'émissions de GES d'ici 2030. Les Etats-Unis ont confirmé leur engagement d'une baisse comprise entre 26 et 28% en 2025 par rapport à 2005. Dans le droit fil des USA, le Canada s'est engagé sur une baisse de 30% de ses émissions de GES en 2030 par rapport à 2005. La contribution nationale du Japon n'a pas encore été officiellement remise à la Ccnucc mais le pays a annoncé à ses partenaires du G7 un objectif de réduction des GES de 26% d'ici à 2030 par rapport à 2013.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…