En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Climat : l'Afrique du Sud propose une stabilité sur dix ans de ses émissions à partir de 2020-2025

28 septembre 2015
Spécial COP - Retrouvez les moments forts de la conférence Retrouvez les moments forts de
 la conférence climat de Paris le Bourget

Vendredi 25 septembre, l'Afrique du Sud a soumis sa contribution intentionnelle déterminée au niveau national (INDC, pour Intended Nationally Determined Contribution) dans le cadre des négociations climatiques. L'engagement de limitation des émissions de GES de l'Afrique du Sud "s'écarte du modèle « déviation par rapport à un scénario au fil de l'eau »", indique le document envoyé au secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc).

Le pays y substitue une stratégie "Pic Plateau Déclin" (PPD). Le plateau des émissions durerait dix ans et le document indique qu'il pourrait débuter entre 2020 et 2025. Quant aux valeurs retenues, le pays s'engage sur une large fourchette : "les émissions de l'Afrique du Sud en 2025 et 2030 seront comprises entre 398 et 614 millions de tonnes d'équivalent CO2 (MtCO2eq)".

42% en 2025

Dans un draft qui a fuité en août dernier, l'Afrique du Sud évoque déjà sa stratégie PPD ainsi que la fourchette proposée, mais il ne s'agit que d'un aspect méthodologique dont découle l'objectif envisagé. Le projet d'INDC prévoit alors un engagement tout à fait différent qui s'appuie sur la proposition formulée en 2009 à Copenhague (Danemark), à savoir une réduction de 34% d'ici 2020 et une déduction de 42% en 2025, à chaque fois par rapport à un scénario business-as-usual (BAU).

Plus précisément, dans ce document, l'Afrique du Sud envisage d'officialiser l'objectif de Copenhague de réduction de 42% pour 2025. A cela s'ajoute un objectif indicatif non chiffré de réduction des émissions en 2030. "L'Afrique du Sud conserve une marge de flexibilité pour définir une valeur de réduction unique qui reflète l'intégralité du potentiel de réduction de l'Afrique du Sud", justifie le projet. Enfin un objectif idéal (aspirational en anglais) vise des émissions comprises entre 212 et 428 MtCO2eq en 2025. Le pic des émissions est envisagé entre 2020 et 2025 avec une réduction des émissions annoncée à partir de 2036.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…