Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Climat : le monde est sur une « voie catastrophique », alerte le chef de l'ONU

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

« Le monde est sur une voie catastrophique », a alerté, le 17 septembre, le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, après avoir évalué les engagements climatiques des 191 pays signataires de l'Accord de Paris. La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a publié son dernier rapport qui analyse les plans d'actions nationaux climatiques, appelés contributions déterminées au niveau national (CDN ou NDC), qui ont été soumis jusqu'au 30 juillet 2021 par les signataires de l'Accord de Paris de 2015.

Le rapport de la CCNUCC comprend les NDC « nouvelles ou actualisées » de 113 pays, qui représentent environ 49 % des émissions mondiales, y compris les pays de l'Union européenne et les États-Unis. Les plans climatiques actuels de ces 113 pays mènent à une diminution de 12 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 par rapport à 2010, a précisé la CCNUCC. Cependant, en tenant compte des NDC disponibles de l'ensemble des 191 pays, les émissions mondiales moyennes pourraient augmenter d'environ 16 % en 2030 par rapport à 2010, a ajouté l'agence onusienne.

Or, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) estime qu'il faudrait une baisse de 45 % des émissions en 2030 pour ne pas dépasser 1,5 °C de réchauffement mondial d'ici à la fin du siècle. Le Giec a aussi préconisé une réduction de 25 % des émissions d'ici à 2030 pour limiter le réchauffement à 2 °C, en vertu de l'Accord de Paris sur le climat. « À moins que les pays riches ne s'engagent à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre maintenant, le monde est sur une « voie catastrophique » menant à un réchauffement de 2,7 °C d'ici à la fin du siècle », a averti le chef de l'ONU.

« Nous avons besoin de 45 % de réduction des émissions d'ici à 2030, pour atteindre la neutralité carbone d'ici le milieu du siècle… Il est clair que chacun doit assumer ses responsabilités », a souligné António Guterres. « Les pays du G20 représentent 80 % des émissions mondiales. Leur leadership est plus que jamais nécessaire. Les décisions qu'ils prendront maintenant détermineront si la promesse faite à Paris est tenue ou rompue », a-t-il réitéré, avant la conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 26) en novembre prochain à Glasgow, en Écosse.

Parmi les pays du G20, l'Argentine, le Canada, l'Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis ont, à ce jour, renforcé leurs objectifs de réduction des émissions pour 2030, selon la Fondation européenne pour le climat. En revanche, la Chine, l'Inde, l'Arabie saoudite et la Turquie (collectivement responsables de 33 % des émissions dans le monde) n'ont pas encore soumis de NDC actualisées.

Réactions4 réactions à cet article

 

Crier dans le désert... pathétique...
Aucun pays ne s'est donné d'objectif contraignant, aucun pays n'a de programme à -5%/an de CO2 qui démarre aujourd'hui : c'est le seul critère qui vaille, -50% en 2030, ça ne commence pas en 2029 !

dmg | 21 septembre 2021 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Petite question que je me pose : je suis un gros producteur mondial qui représente 20-30% des GES mondiaux.... je délocalise toute ma production dans des pays émettant bien moins que moi, sur le continent africain par exemple (dans des pays très sous-développés surtout) .... tout ce potentiel émissions de production, à qui les impute-t-on? au pays délocalisant ou au pays néo-producteur?

nimb | 22 septembre 2021 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est vraiment bizarre un (très haut) fonctionnaire déterritorialisé qui pousse des cris d'orfraie en dénonçant ses employeurs sous l'égide d'un panel intergouvernemental qui représente ces derniers...
Que veulent-ils vraiment, au fond, ces gouvernements ?
Quand le "lanceur d'alerte" est à ce point lié aux gouvernements mondiaux, je me permets de douter de la sincérité du propos.
C'est vrai que l'ONU est particulièrement efficace pour résoudre les conflits entre nations: voir le Moyen Orient, l'Afghanistan. On doit faire confiance à cet organe pour ne pas résoudre les problèmes voire pour en poser afin de pérenniser quelques emplois et générer quelques "Prix Nobel" comme Saint Jean Jouzel (de l'Apocalyse) qui souhaite "mettre à bas le système" qui le nourrit...
Courage aux simples citoyens qui payent les 1000 euros aux acheteurs de Tesla.

Albatros | 22 septembre 2021 à 14h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pourquoi s'en faire ? Moi j'attends tranquillement les évènements et les spectacles qui vont suivre. Il faut dire que la mise en appétit est alléchante: entre les coulées de boues et les inondations, dont celle de New York dernière en date, qui a montré des cataractes dans le métro jamais vues jusqu'ici, les incendies grandioses qui flambent un peu partout , les pluies diluviennes sur le Pôle pas prévues, la hausse du niveau des mers, les plaques tectoniques dérangées par l'extraction du gaz de schiste et les pollutions de toutes sortes, on en a plein les mirettes ! Et dire que non seulement ça va continuer , mais de pire en pire ! Alléluia! Bon, mais je rirai vraiment quand ce seront ceux qui nous gouvernent qui nageront en plein marasme, car pour le moment malheureusement ,seuls les peuples trinquent...comment font -ils tous ces dirigeants pour se prémunir ? Ils ont un secret ou quoi ?

gaïa94 | 23 septembre 2021 à 20h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Logiciel en ligne pour la gestion du développement durable Quentic GmbH