En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Climat : ouverture en Chine de la dernière semaine de négociations officielles avant Cancún

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com
   
Climat : ouverture en Chine de la dernière semaine de négociations officielles avant Cancún
   
Aujourd'hui, s'ouvrent à Tianjin, en Chine, les dernières négociations officielles avant la conférence annuelle de la CCNUCC (Conférence-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) qui se tiendra à Cancún au Mexique du 29 novembre au 10 décembre. Les pourparlers onusiens se tiendront jusqu'au 9 octobre afin de progresser vers un accord international qui prolongerait l'action entreprise avec le protocole de Kyoto. C'est la première fois que la Chine, présentée comme le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, accueille une session de négociation.

S'exprimant devant la presse le 4 octobre, Christiana Figueres, la secrétaire exécutive de la CCNUCC, a estimé que la réunion chinoise doit permettre ''aux gouvernements de s'accorder sur ce qui est faisable à Cancún et sur la façon dont cela peut être atteint de manière politiquement équilibrée.''

S'agissant des travaux du groupe LCA (Coopération à long terme), rassemblant les 194 pays ayant ratifié la CCNUCC, l'objectif est de réduire les options proposées dans le texte de négociation présenté le 13 août 2010 par le secrétariat de la CCNUCC. Le texte de 80 pages reprend l'ensemble des thèmes discutés depuis la conférence de Bali, et notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l'adaptation aux changements climatiques, le financement et les transferts de technologies.

Quant au groupe de travail relatif au protocole de Kyoto, il examinera le document présenté lors des dernières négociations officielles à Bonn en août. Ce document présente des décisions qui pourraient être adoptées à Cancún. Il s'agit d'avancer vers une deuxième période d'engagement des pays concernés par le protocole et de s'accorder sur les règles de la comptabilité carbone, notamment en matière de gestion forestière dans les pays développés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager