En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

NKM lance le comité "Trajectoires 2020-2050 – Vers une économie décarbonée"

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Quelles trajectoires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % d'ici 2050 ?

C'est à cette question que devra répondre le comité "Trajectoires 2020-2050 – Vers une économie décarbonée", présidé par Christian De Perthuis, professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine et expert de l'économie du climat, et coordonné par le Centre d'analyse stratégique (CAS). Lancé le 27 juin 2011 par Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, le comité rassemble une quarantaine d'acteurs représentant les employeurs, l'Etat, les experts nationaux et internationaux, les ONG environnementales et les salariés. Les résultats de l'analyse des impacts environnementaux, sociaux et économiques des différents scénarios possibles sont attendus pour octobre 2011.

L'objectif 2020

Les conclusions du comité "permettront d'orienter les stratégies de réductions d'émissions et l'investissement à long terme au niveau national, et de préciser la position française sur le relèvement de l'ambition en 2020", indique le ministère.

La définition d'une position française sur un éventuel relèvement de l'objectif de 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2020, par rapport à 1990, constitue l'un des enjeux clés des travaux du comité. En effet, le résultat de cette concertation pourrait influencer la position européenne à l'approche de la conférence de Durban (Afrique du Sud) qui sera cruciale pour l'avenir des négociations internationales sous l'égide de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

À ce sujet la lettre de mission signée par la ministre rappelle que, dans le cadre de la feuille de route 2050 pour une économie européenne bas carbone présentée par la Commission européenne le 8 mars 2011, "le point de passage prévu pour 2020 se situe à -25% par rapport à 1990."

Réactions1 réaction à cet article

 

NKM ou le guignolisme ambiant
Après avoir tué dans l'oeuf le solaire PV français, après s'être tue (bizarrement sur la question du nucléaire), après s'être tue sur les investissements de l'Etat français dans des sociétés de panneaux solaires chinoises, NKM lance maintenant un comité. On a eu le grenelle et déjà plein de discussions. Cela étant dit, il s'agit bien ici de décarbonée et non pas de renouvelables, nuance de taille...question intouchable du nucléaire.

arthur duchemin | 29 juin 2011 à 09h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager