Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Climat : le plan d'Obama pour décarboner l'énergie

Le Président des Etats-Unis a présenté, le 3 août, un plan pour réduire de 32% d'ici 2030 les émissions de CO2 de la production électrique américaine. Pour y parvenir, le mix électrique devra évoluer, avec moins de charbon et plus de renouvelables.

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

La version finale du Plan américain pour une énergie propre était très attendue. Barack Obama l'a finalement présenté hier, au cœur de l'été. Ce plan ambitionne de réduire la pollution carbone du secteur de l'énergie de 32% en 2030 par rapport à 2005, soit 870 millions de tonnes de CO2 évitées.

"Les centrales électriques constituent la plus grande source majeure d'émissions aux Etats-Unis, elles représentent environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre domestiques", souligne le plan. Le parc vieillissant des centrales électriques devra évoluer : en moyenne, les centrales à charbon ont 43 ans et celles au fioul 46 ans. Pour cela, des normes d'émissions sont fixées au niveau fédéral pour les centrales existantes : 1.305 kg de CO2/MWh pour les centrales au fioul et 771 kg CO2/MWh pour les centrales à charbon.

En revanche, le plan laisse une grande marge de manœuvre à chaque Etat. Ceux-ci se verront attribuer des objectifs de réduction d'émissions à atteindre entre 2022 et 2030. A eux de déployer les actions pour y parvenir.

Les Etats devront présenter leur plan d'action d'ici 2018

Concrètement, l'agence pour l'environnement américaine (EPA) fixera les objectifs de réduction de chaque Etat sur les périodes 2022-2024, 2025-2027 et 2028-2029, en se basant sur leur mix électrique de 2012. Les Etats devront présenter en septembre 2016 leur plan d'action ou une soumission initiale assortie d'une demande de prolongation de deux ans (septembre 2018). Ces plans d'action devront être élaborés selon des lignes directrices définies par l'EPA, en matière de régime choisi (approche par unité de production ou à l'échelle de l'Etat), de calendrier, de reporting…

Les Etats devront agir en réduisant l'intensité carbone de la production d'électricité via l'augmentation de  l'efficacité des centrales au charbon existantes, en renouvelant le parc de production et en substituant peu à peu les centrales à charbon par des centrales à gaz moins émettrices et en augmentant la production d'origine renouvelable. Si l'EPA a fixé à l'échelle fédérale des normes d'émissions pour les centrales électriques existantes, les Etats seront libres de choisir d'appliquer ces normes à chaque centrale ou de réduire l'intensité carbone globale de leur production électrique.

Ils peuvent également, s'ils le souhaitent, travailler avec d'autres Etats afin de préserver l'équilibre de la production électrique régionale. "Le plan donne la souplesse nécessaire pour mettre en œuvre un large éventail d'approches", souligne le document.

Les plans devront également préciser les mesures engagées pour limiter les impacts sur les populations les plus modestes.

Des incitations pour engager des actions dès aujourd'hui

L'EPA présente également un programme d'incitations pour une énergie propre afin d'encourager dès aujourd'hui les investissements dans les énergies renouvelables (éolien, solaire), les économies d'énergie et toutes les mesures qui permettent de décarboniser la production électrique et de réduire la consommation finale d'ici 2020-2021. Elle distribuera aux Etats volontaires des allocations d'émissions ou des crédits d'émissions supplémentaires.

Le mix électrique des Etats-Unis devra évoluer. Avec ce plan, la part du charbon devrait baisser de 39% en 2014 à 27% en 2030, celle des énergies renouvelables devrait passer de 12% à 21% en 2030. Le nucléaire devrait quant à lui représenter 20% de la pro
 

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP