Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le secteur informatique s'engage dans le programme Climate Savers du WWF

Intel et Google sont les deux derniers inscrits au Climate Savers Computing Initiative qui regroupe aujourd'hui plus de 25 organisations du secteur de l'informatique pour améliorer l'efficacité énergétique des PCs et réduire les émissions de CO2.

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
   
Le secteur informatique s'engage dans le programme Climate Savers du WWF
   
Intel Corporation et Google Inc. viennent de se joindre à Dell, EDS, HP, IBM, Lenovo, Microsoft, PG&E et à plus de 25 autres organismes dans le cadre du programme Climate Savers Computing. Déclinaison du programme de réduction des émissions de GES « Climate Savers » initié et coordonné par le WWF, Climate Savers Computing Initiative regroupe tous les acteurs du secteur informatique, des fabricants aux utilisateurs, en passant par les détaillants, les énergéticiens, les ONG et les institutions environnementales comme l'EPA. À travers cette adhésion, Intel et Google s'engagent à économiser l'énergie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur informatique. Les sociétés misent pour cela sur la production de matériels performants sur les plans énergétique et environnemental et sur la généralisation de ces équipements dans le monde entier.

À l'heure actuelle, un ordinateur de bureau gaspille près de la moitié de l'énergie qui lui est fournie et un serveur près du tiers. Les entreprises se sont donc engagées à respecter voire à dépasser les normes Energy Star® de l'EPA en élevant l'efficacité énergétique des produits à 90% d'ici à 2010. Le secteur espère ainsi économiser plus de 5 milliards de dollars d'énergie et 54 millions de tonnes de GES par an. Les ordinateurs nous ont permis de faire des avancées énormes vers un monde plus efficace aujourd'hui, en réduisant les voyages, grâce à plus de productivité et grâce aux transactions en ligne, explique Pat Gelsinger, vice président et directeur général chez Intel. Mais avec les technologies d'aujourd'hui, nous pouvons faire encore plus, ajoute-t-il.

Du côté de chez WWF on se réjouit : c'est la première fois que l'un de nos programmes de protection du climat est appliqué à un secteur tout entier, en engageant les fabricants, les entreprises clientes et les individus, se félicite John Donoghue, vice-président du WWF monde. L'avancée est d'autant plus grande que le secteur a un impact non négligeable sur les émissions de CO2 mondiale.
Selon une étude du cabinet d'analyse Gartner, l'industrie des télécommunications et de l'information est à l'origine de 2% des émissions de gaz à effet de serre mondiales soit l'équivalent du secteur de l'aviation. Ce taux inclut notamment la consommation des appareils en mode veille, les serveurs, les systèmes de refroidissement, les infrastructures, la fabrication et la distribution de l'énergie nécessaire au fonctionnement des matériels, etc. Pour Gartner, la situation est critique. Le cabinet rappelle que désormais les consommateurs sont sensibilisés et peuvent influer sur le secteur. Le problème n'est pas de savoir si les entreprises doivent s'inquiéter ou non mais plutôt quels sont les risques si elles ne font rien, explique le cabinet. Pendant les cinq années à venir, les pressions financières, environnementales, législatives et la gestion des risques forceront les organismes à devenir « plus verts », estime Simon Mingay, vice-président de la recherche chez Gartner. Quand suffisamment d'acheteurs commenceront à l'exiger, être « moins mauvais » ne sera plus suffisant, précise-t-il.
Le cabinet estime que cette situation sera atteinte en 2008 en particulier en Europe et que l'industrie de l'information et des télécommunications devra donc progresser sur le cycle de vie des produits et des services et innover pour réduire ses incidences sur l'environnement. Les efforts sont par conséquent plus que nécessaires pour le secteur. Gartner estime que la réduction des émissions de CO2 passera par des améliorations dans la consommation d'énergie, l'utilisation des substances dangereuses et l'augmentation de l'efficacité dans le recyclage et l'utilisation de matériaux recyclés.

Convaincues, les sociétés engagées dans le Climate Savers Computing Initiative appellent leurs consoeurs à s'engager à leur tour. Nous demandons aux entreprises et aux personnes dans le monde de se joindre à nous pour favoriser une meilleure utilisation de l'énergie sur leurs équipements informatiques et pour acheter des ordinateurs plus économes en énergie, a déclaré Urs Hölzle, l'un des vice-présidents de Google.

Réactions2 réactions à cet article

 
Energivore les PC's, ou sont les comparatifs ????

Il serait temps de faire un comparatif concernant la consommation des ordinateurs.
On va me dire que ce n'est pas possible à cause des différentes configurations ou programmes ? que ni ni...
- qu'importe la configuration, avec un programme W + Y + Z que tout le monde utilise journellement, il est facile de comptabiliser les WATT's consommés. Les différences vont du simple au quintuple; fois le nombre d'ordinateurs professionnels ou privé et vous vous appercevrez que votre facture est dépendante de votre choix d'ordi. =>

Il vaut mieux consommer 70 Watt sans bruit que 250 Watt et + pour un même travail (je dis bien travail) avec un ordinateur de "table" (pas de protable bien sur).

Je crois que l'on pourrai écconomiser des millions d'EURO (facturé) + émission de CO2 rien qu'en France, pourtant je ne m'en prive pas de ma "machinetoque".

Au plaisirs de vos futures bonnes résolutions.
MpK ' blement

MpK ' ble | 21 juin 2007 à 11h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Agriculture ?

Bonjour,

Veuillez excuser cette petite erreur d'indexation... qui n'enlève rien au génie des généticiens

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 22 juin 2007 à 09h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager