Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Financeurs cherchent porteurs de projets pour une alimentation plus durable

Agroécologie  |    |  D. Laperche

"La transition écologique a besoin de financements privés pour réussir. Le club Prosper jouera un rôle clé pour les mobiliser et contribuera à faire marcher main dans la main écologie et économie pour des transformations toujours plus ambitieuses", a assuré dans un tweet, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire à l'occasion du lancement officiel du club des financeurs de la transition écologique, Prosper (1) .

Différents acteurs du financement (2) se sont regroupés au sein du club Prosper pour proposer des solutions financières dédiées à la transition écologique. "Les entrepreneurs font état de plusieurs difficultés : nombreux financeurs et investisseurs aux demandes de dossiers toutes diverses, délais de réponses, faible connaissance de leurs métiers parfois innovants et originaux par les acteurs qui instruisent les dossiers, absence de parcours clair, accès aux dispositifs de garantie des prêts, modèles économiques atypiques", pointent-ils.

Ils souhaitent accompagner les porteurs de projet à tous les stades de la création et du développement d'entreprises. Ils tablent pour cela sur 100 millions d'euros d'ici 2020. Dans un premier temps, ils souhaitent cibler la filière alimentaire "du champ à l'assiette".

Ils donneront la priorité à la mise en place de circuits courts de distribution alimentaire, la structuration de filière d'agriculture biologique ainsi que les conversions, la transformation agricole mais également le changement d'échelle d'un acteur de l'alimentation (par exemple une ferme tournée vers la culture de spiruline). L'appel à candidatures est ouvert depuis le 7 décembre.

1. Proposer un projet au club Prosper
http://www.club-prosper.com/
2. La banque des territoires, le Crédit coopératif, le Crédit mutuel, l'entreprise sociale, le groupe SOS, le fonds d'amorçage Planetic Asset management, les plateformes de financement participatif Blue Bees et Wiseed.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Traitement ex-situ des sols pollués ou contaminés ENGLOBE FRANCE
Expertise inondation pour votre site industriel 2 L'eau Protection