En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grand emprunt national : le Club des villes cyclables propose ''d'investir dans le vélo''

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le président du Club des villes et territoires cyclables Jean-Marie Darmian a proposé le 6 octobre qu'une partie du grand emprunt national, annoncé par Nicolas Sarkozy pour 2010, serve à financer des projets visant à développer le vélo.

''Le grand emprunt national doit encourager l'usage du vélo en soutenant l'investissement dans les infrastructures cyclables, les services – stationnement vélo, location longue durée et libre-service, entretien et réparation…-, ainsi que les innovations numériques qui accompagnent l'essor des nouvelles mobilités alternatives à la voiture solo'', a déclaré M. Darmian, à la veille du Congrès du Club des villes et territoires cyclables qui réunira à La Rochelle, les 7, 8 et 9 octobre, plus de 500 participants.

Selon lui, les retombées économiques directes du vélo en France seraient actuellement 9 fois supérieures ''à l'effort public – Etat et collectivités territoriales – en faveur du vélo''. Ces retombées économiques directes représenteraient 4,5 milliards d'euros pour un effectif de 35.000 emplois tandis que l'effort public s'élèverait à 500 millions d'euros par an, selon l'étude ''l'économie du vélo'' réalisée par INdiggo/Altermoda pour le compte notamment d'Atout France, et publiée en septembre 2009.

''Investir dans le vélo, aux côtés des collectivités territoriales, est un accélérateur efficace du changement de nos comportements de mobilité et un levier puissant au regard de l'économie'', a souligné Jean-Marie Darmian.

Réactions1 réaction à cet article

 
Attention aux faux pas

Investir dans le vélo est une très bonne option pour changer les comportements en terme de mobilité urbaine.
Cependant il faut que cela soit fait correctement, contrairement à ce qui a été fait à Marseille.
Pour les pistes "cyclables", on a le choix entre de la peinture sur la voie et des trottoirs où la piste est signalée accompagnée d'un panneau en interdisant l'utilisation aux ... cyclistes (véridique).
De plus le service libre service s'achève à minuit !!
Donc si vous prévoyez de sortir le soir, retour impératif avant minuit (super soirée) ou alors faites comme tout bon marseillais, prenez la voiture !
Ajoutez enfin que le contrat avec JCDecaux a été un des plus mal négocié (Aix en Provence a fait pire mais bon) et on voit désormais pousser 5 à 6 panneaux d'affichage supplémentaires dans la ville pour une nouvelle borne (et encore).
Tout cela n'a bien entendu pas empêcher la municipalité de bien Communiquer. C'est ce qui semble parfois (souvent) le plus important quand on aborde un thème lié au développement durable.

Tombour | 08 octobre 2009 à 11h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager