En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Haut Conseil des Biotechnologies : la FNSEA et l'ANIA claquent aussi la porte

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Suite à la publication du rapport le 17 janvier du Haut-Conseil des biotechnologies (HCB) sur la coexistence des cultures OGM et non OGM, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) ont annoncé leur démission du HCB, dans un courrier du 24 janvier, adressé au Premier ministre François Fillon.

Après la CFDT, la FNSEA et l'ANIA quittent à leur tour le comité économique, éthique et social (CEES) du HCB estimant que  la recommandation du CEES formulée dans le rapport ''met en évidence la fracture entre deux visions inconciliables : la première, que nous soutenons, fait le choix d'une vision positive, pragmatique et évolutive de la coexistence des cultures; la deuxième refuse le principe même d'une coexistence, même au stade de l'expérimentation, et conduit au blocage malgré son caractère minoritaire (...). Cette recommandation juxtapose des visions contradictoires, ne dégage aucun compromis équilibré". Nos organisations "se retirent de cette instance car elles refusent d'y investir autant d'énergie pour un si piètre résultat : nos représentants y sont au mieux, des spectateurs impuissants, au pire des alibis aux atermoiements de l'Etat sur les choix à opérer en matière de biotechnologies végétales'', regrettent la FNSEA et l'Ania. Et de conclure : '' il appartient aux pouvoirs publics et au législateur de prendre leurs responsabilités et de lever les ambiguïtés qui subsistent''.

Réactions4 réactions à cet article

 

La FNSEA et l'ANIA ont bien fait de démissionner du HCB, une cette instance qui ne sert à rien dans les conditions actuelles de son fonctionnement. Son seul résultat est d'avoir donné une légitimité trompeuse à des associations écologiquement extrémistes qui ne représentent pourtant qu'une toute petite minorité des français comme on le voit dans les sondages.Il serait temps de remettre l'emploi et la croissance au coeur du développement durable au lieu de bloquer les développements des biotechnologies végétales qui en sont un des instruments.

Gilook | 03 février 2012 à 12h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'aimerai bien voir les sondages dont Gilook parlent ? Entre une agriculture intensive et mondialisée et une agriculture locale et respectueuse de l'environnement, qu'est ce qui est soutenu par la majorité des français ? pour moi la problématique OGM est du même ordre ...et aujourd'hui une manif à Paris avec 50 agriculteurs, c'est une minorité ou une représentation du monde agricole dans son ensemble ?

sym78 | 03 février 2012 à 14h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sym78,
Et qu'achète la majorité des français? Les produits sur les marchés locaux (qui sont pas forcément plus respectueux de l'env au passage) ou les produits(souvent transformés) en supermarché issus de filières respectant des critères env et sanitaires parmi les plus stricts du monde (pour les français j'entends). Je ne critique pas, je constate. Peut être qu'un jour les gens retourneront acheter sur les marchés 2 fois par semaine et referont la cuisine en attendant nous devons composer avec un français pour qui l'alimentaire représente la variable d'ajustement de son budget (env 12% pour l'alimentation il me semble). Et pour l'instant l'agriculture conventionnelle réussie à le faire, des efforts restent à faire mais on progresse.

kachech | 03 février 2012 à 16h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Que la FNSEA dégage ne peut être qu'une bonne chose, cette fédération ne sait que mettre en place une agriculture nauséabonde !

GFP | 06 février 2012 à 12h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…