En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

"Collecter les biodéchets des Parisiens est complexe"

Après les 2ème et 12ème arrondissements, la mairie de Paris étend la collecte des biodéchets au 19ème arrondissement. Eric Poisson, chargé du déploiement de cette collecte, revient sur les difficultés rencontrées dans la capitale.

Interview vidéo  |  Déchets  |    |  Rémi Pin Actu-Environnement.com

A compter du 1er octobre 2019, les 186.000 habitants du 19e arrondissement pourront trier leur biodéchets. Une collecte qui poursuit l'expérimentation déjà lancée dans les 2e et 12e arrondissements depuis 2017.

Des agents spécialisés débuteront en octobre les visites en porte-à-porte auprès de tous les habitants de l'arrondissement pour les informer des modalités de fonctionnement de cette nouvelle collecte, et leur fournir le matériel adéquat : petit bac de collecte à placer en cuisine, et sacs compostables pour déchets alimentaires.

Il s'agit aussi d'informer les gardiens d'immeubles et les entreprises chargées de sortir les bacs de collecte. "Nous n'avions pas assez pris en compte cette donnée lors de l'expérimentation dans le 12e, ce qui n'avait pas facilité le travail, explique Éric Poisson, chargé du déploiement de la collecte des biodéchets pour la mairie de Paris. Cette fois nous avons écrit au grands bailleurs et organisé des séances d'informations aux gardiens d'immeuble. Mais cela reste très compliqué de toucher l'ensemble des gestionnaires d'immeubles. "

Collecte d'une adresse sur deux

Dans les autres arrondissements tests, les premiers résultats sont encourageants, avec 65 à 70 tonnes de biodéchets collectés chaque mois dans le 12e, et 10 à 12 tonnes dans 2e. "Dans le 12e on collecte un peu plus d'une adresse sur deux, précise Éric Poisson. Nous connaissons les immeubles les plus récalcitrants, ce qui nous permet d'engager des actions de sensibilisation ciblées. Mais la collecte des biodéchets reste complexe, avec des adresses où cela fonctionne bien, d'autres par intermittence, et d'autres où cela ne fonctionne pas du tout. »

Le gisement de biodéchets sur l'ensemble de la ville de Paris est estimé entre 160.000 et 180.000 tonnes par an. Toutes les communes vont devoir collecter séparément ce type de déchets d'ici 2025.

Réactions1 réaction à cet article

 

bonne idée à développer dans toutes les villes, l'objectif est de jeter et brûler le moins possible.

wibart | 27 septembre 2019 à 17h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager